Talao lève 2,6 millions d'euros en ICO pour sa plateforme de travail à la demande

 |   |  336  mots
Talao développe une plateforme de travail à la demande pour mettre en relation des entreprises et des indépendants.
Talao développe une plateforme de travail à la demande pour mettre en relation des entreprises et des indépendants. (Crédits : Reuters)
La startup toulousaine Talao a annoncé le 6 août avoir bouclé une levée de fonds de 7300 Ethereum (cryptomonnaie) soit l'équivalent de 2,6 millions d'euros. La jeune pousse développe une plateforme de travail à la demande pour mettre en relation des entreprises et des indépendants.

C'est une pratique en plein essor : un indépendant (ou freelance) poste une annonce sur une plateforme de travail à la demande pour vendre ses services à des entreprises. Les plus connues sont Amazon Mechanical Turk, Famihero ou Le Bon Coin. À Toulouse, Nicolas Muller, Thierry Thevenet et Denis Lafont-Trevisan ont créé en 2015 eMindHub, un site pour mettre en relation les entreprises du secteur aéronautique et spatial d'accéder et des experts freelance. En mars 2018, les trois entrepreneurs décident de migrer vers un modèle décentralisé sur la blockchain. Cette plateforme, baptisée Talao et dont le lancement est prévu d'ici la fin de l'année, repose sur trois piliers :

"proposer un service sans intermédiaire et sans commission, où les entreprises et les talents entrent directement en relation d'affaire, permettre aux talents de reprendre possession de leur réputation professionnelle, de certifier leurs compétences sur la blockchain et de stocker les certificats dans un coffre-fort numérique accessible grâce au token Talao et donner aux talents les clés de la gouvernance de la plateforme, de façon transparente et équitable, grâce à un système de vote basé sur la réputation", explique la société.

Avec cette ambition de transparence et de supprimer les commissions, Talao veut se démarquer de certaines dérives des plateformes sur le revenu du travailleur indépendant. Dans une étude récente, l'Institut syndical européen remarquait qu'en "mettant en place un système d'enchères, certaines plateformes favorisent une surenchère vers le bas en matière de rémunération".

Pour préparer le lancement du site, Talao a initié en mars dernier une levée de fonds en cryptomonnaie (ICO : Initial coin offering). Objectif : lever 60 millions de dollars (environ 52 millions d'euros). La startup a annoncé le 6 août sur sa page Medium avoir réuni 7300 Ethereum, soit l'équivalent de 2,6 millions d'euros. Un nouveau tour de table est programmé au troisième trimestre 2019. Talao affiche l'objectif de gagner 5 millions d'utilisateurs d'ici 2022.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :