Bientôt un sac-à-dos pour recharger un smartphone à l’énergie solaire

 |   |  656  mots
Il n'aura fallu que quelques mois aux deux étudiants pour concevoir le prototype final de Rejig.
Il n'aura fallu que quelques mois aux deux étudiants pour concevoir le prototype final de Rejig. (Crédits : Rejing)
Depuis plusieurs mois, deux étudiants en école de commerce, dont l’un à la Toulouse Business School, travaillent à la conception d’un sac-à-dos urbain équipé d’un petit panneau solaire relié à une batterie pour recharger smartphone et tablette. Les premiers sacs ne seront commercialisés qu’en octobre, mais avant cela les deux jeunes entrepreneurs ont prévu une campagne de crowdfunding en mai, déterminante pour la suite du projet.

Qui n'a jamais été en panne de batterie avec son smartphone dans la rue, en voyage, ou en déplacement professionnel ? Rare sont ceux qui peuvent se vanter de n'avoir jamais connu une telle situation. Ainsi, deux jeunes entrepreneurs travaillent à l'élaboration d'une solution après que l'un d'eux ait vécu cette mésaventure alors qu'il était en voyage en juillet 2017 en Tasmanie.

"Je voulais photographier le coucher du soleil, mais c'est à ce moment précis que mon téléphone m'a lâché car j'étais à court de batterie. C'est comme ça que m'est venue l'idée de créer un sac-à-dos urbain et design équipé d'un petit panneau solaire pour recharger son téléphone, sa tablette ou même son ordinateur, tout ce qui peut être relié à un port USB au final", explique Jonas Perrin, étudiant à la Toulouse Business School, qui s'est lancé dans ce projet avec son ami Jean Mauchoffé, étudiant dans une école de commerce de Nancy.

De retour de son voyage, Jonas fait part de son idée à Jean, et ils décident tout deux de commander un kit solaire sur internet pour essayer leur idée sur un vieux sac-à-dos. Un premier prototype qui s'avère concluant. Le duo travaille alors à la conception d'un modèle plus élaboré et ils créent la société Rejig en décembre dernier, du nom de leur innovation.

Environ trois charges complètes

Aidée par une amie styliste, le prototype final fait 46 centimètres de hauteur pour 34 centimètres de largeur, avec son panneau solaire intégré qui mesure 27,5 centimètres en hauteur pour 9 centimètres de largeur. C'est cet élément qui récoltera l'énergie nécessaire à l'approvisionnement de la batterie, également présente dans le sac.

"Le panneau solaire n'augmente pas de manière significative le poids du sac. Aujourd'hui, il pèse 1,130 kilos contre un tout petit peu moins d'un kilo pour un sac-a-dos classique. Pour obtenir un tel résultat, nous utilisons la technologie SMT (Surface-Mount Technology, ndlr), une technique de fabrication qui permet aux panneaux solaires de produire plus d'électricité avec une surface identique. Pour nous, c'était très important car nous voulions à la fois quelque chose de high-tech et de design", poursuit Jonas Perrin.

Équipé de plusieurs compartiments, dont l'un pour un ordinateur, un autre pour le téléphone et un pour la tablette, Rejig pourrait grâce à sa batterie réaliser environ trois charges complètes d'un smartphone selon les cofondateurs.

Rejing 2

Les cofondateurs ont voulu faire de Rejig un sac urbain./ Crédits : Rejing.

Une opération de crowdfunding à fort enjeu

Maintenant que leur innovation semble au point, les jeunes entrepreneurs veulent se mesurer à la loi du marché et voir si leur produit correspond à une demande ou à un besoin. Pour cela, ils ont lancé le lundi 14 mai une campagne de financement participatif (ou de crowdfunding, ndlr) sur la plateforme KissKissBankBank. Ainsi, en 40 jours, l'objectif sera de récolter la somme de 16 000 euros.

"Cette opération va nous permettre de vérifier si nous allons dans la bonne direction avec ce produit. Cette somme doit nous permettre de financer la fabrication des premiers sacs (entre 500 et 1 000 unités, ndlr), mais aussi développer notre site internet et lancer nos premières campagnes de publicité notamment sur les réseaux sociaux. Si le crowdfunding est une réussite, on voudra se développer rapidement", lance l'étudiant à la TBS.

Lors de cette campagne, il sera donc possible de précommander un sac Rejig, pour une livraison prévue en octobre. Mais le duo ne veut pas rester sur cette première version. "On souhaite créer d'autres modèles avec d'autres couleurs. On aimerait également faire une deuxième version du sac à base de tissu solaire, une matière capable d'absorber l'énergie solaire". Mais tous ces projets restent suspendus à la réussite de la levée de fonds.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2018 à 7:50 :
quoi de nouveau ? ça existe depuis des années et on en trouve partout sur le net !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :