La startup toulousaine Hopaal fabrique des tee-shirts avec des déchets recyclés

 |   |  371  mots
Les différents coloris de tee-shirts proposés par Hopaal.
Les différents coloris de tee-shirts proposés par Hopaal. (Crédits : DR)
À Toulouse, une nouvelle startup mise sur la fabrication de tee-shirts à partir de déchets recyclés. Fondée en août 2015 par des étudiants, Hopaal propose également à ses clients de reverser 10 % du prix de leur achat dans une association de leur choix.

"Aujourd'hui s'habiller n'est pas une option et nous vous proposons de le faire bien !" C'est par ces quelques mots que se décrit la startup Hopaal, créée en août 2015 par des étudiants de l'école de commerce de Toulouse (Toulouse Business School). Son concept ? Confectionner des tee-shirts 100 % recyclés à partir de chutes de tissus et de bouteilles en plastiques usagées.

Ces déchets sont broyés, ramenés à l'état de fibres puis reconditionnés sous forme de fil pour réaliser de nouveaux tee-shirts. Un process composé de plusieurs étapes que la startup toulousaine a décidé d'effectuer en Inde.

"L'Inde est l'un des rares pays où toutes ces opérations peuvent être réalisées en sollicitant seulement deux usines, explique Mathieu Couacault, l'un des fondateurs d'Hopaal. Le procédé technologique que nous utilisons n'est tout simplement pas disponible en France.

Une méthode qui, selon la jeune pousse, permet d'économiser l'équivalent de 300 packs d'eau de 6 bouteilles. La fabrication d'un tee-shirt normal consommant 2700 litres d'eau contre 40 litres avec leur procédé. À noter que tous les tee-shirts fabriqués en Inde sont acheminés en France pour être imprimés et brodés dans une usine de la région toulousaine.

Au-delà de la réalisation de tee-shirts 100% recyclés, Hopaal souhaite également impliquer ses clients dans des actions sociales et environnementales. Elle leur propose de reverser 10 % du prix de leur achat à une association. Le choix du projet revenant au client parmi quatre propositions.

« Des accessoires à partir d'épluchures de légumes »

Hopaal a récemment lancé une opération de crowdfunding sur KissKissBankBank. Ce lundi 13 juin, la startup avait déjà dépassé l'objectif en recueillant 6 807 euros sur les 6 000 euros recherchés.

D'ici quelques mois, la jeune pousse prévoit de vendre sur son site des sweats ainsi que des pantalons avec comme objectif : proposer tout une gamme de vêtement entièrement réalisée à partir de déchets recyclés. Elle se projette même à plus long terme.

"Nous réfléchissons déjà à créer des accessoires à partir d'épluchures de légumes ou de déchets de maïs. Cela permettrait d'élargir notre gamme de produit" lance Mathieu Couaucault.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2018 à 11:19 :
Bravo pour votre start up !
mais pouvez-vous me traduire HOPAAL(hope/espoir) et qu'est-ce une kisskissbankbank ?
Merci et bon vent !
a écrit le 14/06/2016 à 15:18 :
La fabrication ce fait elle toujours a l'étranger parce que non autorisé en France?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :