L'IoT Valley s'agrandit et donne le coup d'envoi du futur "Campus IoT"

 |   |  415  mots
L'IoT Valley 2 sera à quelques pas du bâtiment E-volution.
L'IoT Valley 2 sera à quelques pas du bâtiment E-volution. (Crédits : Rémi Benoit)
L'Iot Valley annonce ce jeudi 14 avril la création de l'IoT Valley 2, à deux pas du bâtiment E-volution, dans l'ancien siège de l'éditeur Berger-Levrault, à Labège. Le nouveau bâtiment accueille dans un premier temps les startups hébergées dans "la passerelle". Un premier pas vers un futur campus IoT.

Avec 300 collaborateurs sur 5 000 m2, on savait les entreprises de l'IoT Valley à l'étroit dans leur bâtiment E-volution, situé à Labège. En tablant sur une augmentation des effectifs de 55 % d'ici fin 2016, le président de la structure Ludovic Le Moan (président de Sigfox) a pris la décision de créer l'IoT Valley 2. Elle a pris ses quartiers mercredi 13 avril dans l'ancien siège de l'éditeur Berger-Levraut (3 000m 2), à deux pas du siège actuel de l'IoT Valley.

"Permettre aux entreprises de poursuivre leur développement dans un environnement créateur de valeur et pouvoir accueillir de nouvelles entités et partenaires de premier plan - comme la SNCF qui vient d'y ouvrir un bureau - constituent un enjeu majeur ", justifie l'IoT Valley.

Déménagement du Connected Camp

Dans un premier temps, l'IoT Valley 2 accueille la vingtaine de startups de "La Passerelle", espace dédié aux entreprises en cours de lancement, ainsi que quatre startups (50 collaborateurs au total) arrivées à maturité et en croissance. Le Connected Camp, accélérateur de jeunes pousses de l'IoT Valley, aménagera à son tour en août sur plus de 500m2 pour accompagner et lancer plus de 20 porteurs de projets.

C'est Julie Martin, la "happiness officer" (sorte de DRH, NDLR) de l'IoT Valley qui va assurer le lien entre les pôles voisins, "un véritable trait d'union entre les plus de 450 collaborateurs que compteront les entreprises membres en fin d'année".

Premier pas vers le futur "Campus IoT"

Cette expansion marque un premier pas vers la création à Labège d'un vaste campus connecté de 12,5 hectares, défendu de longue date par Ludovic Le Moan.

"Le Campus IoT réunira grandes entreprises, laboratoires, restaurants, crèche, ferme, piscine... Il donnera à voir aux investisseurs du monde entier une communauté technologique, économique et géographique rassemblée autour des enjeux d'un marché générateur de sens et de valeur pour le plus grand nombre", précise l'IoT Valley.

Pour Ludovic Le Moan, c'est une première étape importante après plusieurs mois de négociations avec les collectivités locales :

"Ce projet, appuyé par la Région Languedoc- Roussillon-Midi-Pyrénées et le Sicoval, est une opportunité à saisir collectivement pour faire émerger sur notre territoire une autre filière d'excellence aux côtés de l'aéronautique, du spatial, des systèmes embarqués, de la e-santé."

Pour porter cette dynamique, l'équipe de l'IoT Valley annonce la nomination de Nathalie Fabre, directrice du projet immobilier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2016 à 13:34 :
De quels laboratoires parlent-ils ?
a écrit le 14/04/2016 à 12:50 :
Bonjour
Serait-il possible de connaitre le montant du loyer de l'ancien siège de BERGER LEVRAUT acheté par le SICOVAL en 2015 ??
Il faut tout de même savoir que SIGFOX et consorts ont bénéficié d'une subvention de 160.000 euros par an pour être hébergé GRATUITEMENT sur l'ancien site de PIERRE FABRE et ça continue ,je suppose ...
Je connais la réponse " oui nous préparons l'avenir " mais je crains fort et l'avenir me le dira... cela ne soit qu'un feu de paille à la charge des contribuables (entreprises et particuliers )
Réponse de le 14/04/2016 à 16:17 :
Je ne suis pas tout de même négatif mais il serait bon de ne pas tout miser sur un seul homme qui peut nous amener à la catastrophe car je suis un peu septique sur le devenir de cet homme sur LABEGE ou même en FRANCE !!!bien qu'il s'en défende mais l'appel du large et un thés joli chèque le fera partir
DE plus il n'y a aucune production en FRANCE
De plus je ne peux que féliciter son communiquant il est EXCELLENT

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :