L'incubateur Midi-Pyrénées recrute cinq nouvelles startups

Spatial, statistique, déssalinisation, commerce en ligne et cornes de vache, l'incubateur Midi-Pyrénées a présenté cette semaine ses cinq nouvelles recrues. Ces startups bénéficieront d'un programme de développement pour mener à bien leur projet.

3 mn

Les nouvelles porteurs de projet de l'incubateur Midi-Pyrénées
Les nouvelles porteurs de projet de l'incubateur Midi-Pyrénées (Crédits : incubateur Midi Pyrénées)

La constellation de nano-satellite d'Earth^3

Arnaud Guérin et Renaud Allioux veulent repérer les fuites sur les pipelines grâce à une constellation de nano-satellites de moins de 10 kilos. Le service qu'ils proposent via leur entreprise Earth^3 est basé sur l'utilisation de capteurs et d'outils de traitement d'images innovants. La startup cherche à s'associer avec un constructeur de satellite. Elle compte réaliser sa première preuve de concept cet été et mettre en orbite son premier satellite en 2017.

R++, les statistiques très haut débit

Informaticien et statisticien, Christophe Genolini travaille depuis 2013 a un outil statistique plus performant que ses concurrents. En utilisant les capacités des cartes graphiques des ordinateurs, son logiciel est capable de traiter d'importants volumes de données 800 fois plus vite que les logiciels actuels. "Il fait en une seconde ce que les autres font en 15 minutes", assure le chercheur.

Les domaines d'application d'un tel logiciel sont multiples. Il pourrait être utilisé dans le secteur bancaire pour réaliser rapidement des vérifications lors de retraits d'argent suspect, dans le secteur médical, pour utiliser les multiples données enregistrées lors des opérations, et dans le commerce en ligne. Non commercialisé pour le moment, R++ pourrait d'ailleurs intéresser C-Discount ou des enseignes de la grande distribution comme Leclerc Drive.

Dessaliniser moins cher avec Water Horizon

Très utiles dans les zones côtières arides, les dessalinisateurs ont le désavantage d'être très gourmands en énergie. Une caractéristique qui limite le nombre de marchés potentiels pour ce genre de machine. Pour pallier ce problème, Jean-Emmanuel Faure, diplômé de l'INP-Enseeiht, a mis au point un procédé permettant de récupérer l'énergie et de la réinjecter dans les systèmes de dessalinisation ou dans d'autres systèmes consommateurs d'énergie. Cette innovation permettrait de diviser par deux le coût de production. "Avec les systèmes actuels, le m3 coûte 80 centimes d'euros. Il coutera 40 centimes avec le mien", assure Jean-Emmanuel Faure.

Son innovation bénéficie d'un transfert technologique issu du laboratoire IMFT de Toulouse. Le jeune entrepreneur cherche un associé et des partenaires financiers pour faire décoller son projet, Water Horizon, et passer à l'étape industrielle. "Je souhaite travailler avec des grands groupes pour ouvrir des marchés en Inde, en Australie, en Amérique Latine et en Espagne", indique-t-il.

Eldo Travo met en relation artisans et particuliers

Jean-Bernard Melet voulait rénover son appartement. Le chantier s'est révélé être une "épreuve terrible" tant pour trouver de bons artisans que pour s'assurer de leur travail. Échaudé par cette expérience, il a créé avec son frère Hugo Eldotravo.fr, un site de mise en relation entre particuliers et professionnels du BTP. "C'est une sorte de trip advisor du bâtiment pour trouver le bon artisan, explique-t-il. On recueille le bouche-à-oreille sur notre plateforme, les artisans sont notés, photos à l'appui."

Lancé en mai 2014 dans le Tarn, le site référence 30 000 professionnels et a recueilli 2 500 avis et photos sur 400 artisans. Gratuit pour les particuliers, le site est payant pour les artisans qui peuvent améliorer leur page.

La corne de vache française d'Authentic Material

Projet atypique, Authentic Materiel a pour ambition de reconstruire une filière française de récupération de cornes de vache. Matière première très demandée par les artisans d'art, elle est pourtant difficile à acquérir. En France, les cornes de vaches sont jetées au rebut et les artisans doivent importer avec des délais d'un an des cornes d'Inde, de Madagascar ou d'Afrique du Sud.

Grâce à de multiples collaborations avec des laboratoires comme le Cemes, le Cirimat, le LCA et l'ENI Purpan, Vincent Menny, le porteur de projet, a développé un nouveau procédé de valorisation et de reconditionnement qui améliore les caractéristiques de cette matière première. "Les preuves de concept ont été réalisées. Les réseaux de sous-traitance sont prêts. Nous voulons monter en échelle pour honorer nos premières commandes, notamment avec la forge de Laguiole", explique Vincent Menny.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.