34 startups de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées au CES 2016

Parmi les 190 sociétés de la délégation française, 34 sociétés de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées participent au CES 2016 à Las Vegas. Revue des troupes.
Le CES de Las Vegas accueille quelque 34 start-ups régionales.
Le CES de Las Vegas accueille quelque 34 start-ups régionales. (Crédits : CC)

C'est la référence mondiale pour l'innovation technologique grand public : le Consumer Electronic Show (CES) ouvre ses portes du 6 au 9 janvier à Las Vegas.

Parmi les 190 sociétés de la délégation française, 34 sociétés de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ont fait le déplacement pour participer à cet événement qui rassemble en moyenne 3 500 exposants (150 000 participants), venus de 140 pays, en présence de 6 800 médias accrédités. La mission French Tech organise une grande soirée promotionnelle à Las Vegas le 6 janvier au soir, en présence du ministre de l'Économie Emmanuel Macron, qui restera sur place pendant deux jours.

En 2015, la French Tech avait envoyé 66 startups sur le très prisé Eureka Park (réservé aux startups développant des dispositifs innovants commercialisés depuis moins de six mois), soit 25 % de l'effectif. Cette année, les sociétés françaises sont plus nombreuses encore avec 128 startups sur les 457 présentes, soit 30 %.

Le Languedoc-Roussillon en force

Parmi les 128 françaises, la délégation languedocienne est présente en force cette année avec quelque 25 startups (60 personnes) qui exposeront sur ce salon mondial annuel.

Comme l'indiquent nos confrères d'Objectif Languedoc-Roussillon, 15 de ces 25 entreprises ont été sélectionnées pour l'Eureka Park. Elles opèrent dans le secteurs les plus divers : Plussh (live stream), Allpriv (data protection), Anatascope (simulation anatomique), Enko (chaussures de sport), Fruition Sciences (agriculture de précision), Voxtok (systèmes hi-fi), Virdys (visualisation 3D), Comwatt (boxes de consommation énergétique), Orée Design (objets technologiques haut de gamme), Biomouv (services digitaux pour maladies chroniques), Emersya (présentation 3D pour e-commerce), Laoviland (plate-forme d'art thérapie), ELA Innovation (capteurs RFID), Care Labs (chèques santé), et E-Prospects (monétisation des datas).

La délégation languedocienne compte également Choosit (agence digitale), Marcel (market place BtoB), Kyomed (dispositifs de e-santé), La Valériane (logiciels de e-santé), Aldeis (web marketing et monitoring), Natural Pad (serious games santé), Sigma Méditerranée (services informatiques), Menta (micro-électronique), SoFleet (véhicules connectés) et Invest Sud de France, l'agence de développement économique du Languedoc-Roussillon.

9 entreprises de la région toulousaine

Du côté de Toulouse, neuf sociétés participent à l'événement dont 4 à l'Eureka Park :

Créée en 2005, la société MyFox a notamment mis au point une alarme qui permet de détecter une intrusion avant l'effraction et de contrôler à distance des caméras de surveillance via un smartphone. Elle a reçu l'an dernier au CES l'Innovation Award qui récompense les produits les plus remarquables de l'année, dans l'industrie de l'électronique grand public. En quelques années, Myfox est devenue une référence dans son secteur, enregistrant une croissance record de 2 523 % en cinq ans. Son PDG Jean-Marc Prunet ambitionne de devenir n°1 mondial sur son marché dans les cinq ans. La startup compte 55 salariés.

La société Sigfox, basée à Labège près de Toulouse, poursuit le développement de son réseau bas débit pour objets connectés et couvre désormais neuf pays, dont les USA, où travaillent 20 personnes. Après avoir ouvert son capital pour plus de 100 millions d'euros l'année dernière, l'entreprise dirigée par Ludovic Le Moan envisage une entrée en bourse en 2017, mais prévoit d'ici à fin 2016 une nouvelle levée de fonds record.

La startup tarnaise Canhegat a lancé en fin d'année 2015 une application capable d'évaluer les besoins nutritifs des animaux domestiques.

Métronome technologie est une société tarnaise fondée en 1987 par Dominique Giner. La société a développé un éventail de produits haut de gamme audio : lecteurs de CD, convertisseurs numérique-analogique, CD transports.

Telegrafik fait partie des 15 startups françaises lauréates du programme 'French IoT' lancé par le groupe La Poste et c'est dans ce cadre que la startup pourra dévoiler ses innovations lors du CES. Fondée par la Toulousaine Carole Zisa-Garat, une ancienne de Renault, la société Telegrafik a développé le nouveau système d'alerte Otono-me destiné aux personnes âgées isolées. Ce dernier est basé sur l'installation de capteurs dans les pièces stratégiques de la maison. Telegrafik a été lauréate du prix La Tribune Jeune Entrepreneur au printemps dernier.

Créée en 2012 par deux anciens élèves de l'Insa de Toulouse, la start-up Nanolike basée à Ramonville a levé 700 000 euros de fonds début janvier 2015 pour acheter les machines et lancer la fabrication des produits. Son activité : les nanoparticules. En novembre, elle a a inventé un marqueur à base de nanoparticules invisibles pour attester de façon irréfutable de l'obtention d'un diplôme. La technologie est expérimentée par l'Insa de Toulouse.

Trois autres startups seront présentes : le projet toulousain JnB Innovation (produits électroniques destinés aux life monitoring de votre animal) incubé par TBS, 2iCS       basée à Montastruc (31) spécialisée dans le conseil, le service et l'élaboration de solutions informatiques et enfin Skylights implantée au sein de l'IoT Valley à Labège.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.