Arnaud Montebourg, nouvelle égérie des startups toulousaines ?

 |   |  612  mots
Arnaud Montebourg ce matin chez At Home avec les startuppers
Arnaud Montebourg ce matin chez At Home avec les startuppers (Crédits : Rémi Benoit)
L'ex-ministre socialiste du Redressement productif a passé la matinée à Toulouse. Ce matin (8 octobre), Arnaud Montebourg a visité l'association At Home, qui regroupe six startups au coeur de Toulouse. Démonstrations, échanges de cartes de visites, poses photos... On pourrait croire qu'il est en campagne, mais il l'assure : "je suis là par passion des startups". Reportage.

"J'ai un truc fou à vous proposer."

Il est 11h30 ce jeudi 8 octobre, quand un jeune chef d'entreprise toulousain s'adresse à l'ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, dans les locaux de l'association At Home. "J'ai un truc fou à vous proposer : je voudrais que vous deveniez président du conseil d'administration de ma startup."

Ce jeune entrepreneur, c'est Boris Mounet, fondateur de Meet My Designer, une startup dédiée à la mode. Depuis plusieurs mois, il réfléchissait à placer à la tête de sa société un "grand nom" et la visite d'Arnaud Montebourg à Toulouse ce jeudi a déclenché sa demande.

"Sigfox a placé Anne Lauvergeon à la tête de son board. Nous voulons faire pareil avec Arnaud Montebourg. En ce qui nous concerne, nous avons du mal à travailler avec des créateurs français. Arnaud Montebourg est connu pour sa passion du Made in France. Son nom est symbolique et pourrait nous permettre d'aborder de nouveaux marchés", explique-t-il.

Réponse de l'ancien ministre (aujourd'hui vice-président de l'enseigne Habitat) : "nous allons en discuter." Il donne son adresse mail. Boris Mounet a le sourire.

mounet

Arnaud Montebourg découvre la plateforme Meet My Designer. À droite, le fondateur Boris Mounet © photo Rémi Benoit

Discuter, c'est précisément ce qu'Arnaud Montebourg est venu faire ce matin. "Je ne connais pas bien l'écosystème toulousain, reconnaît-il. Je ne viens pas forcément pour investir dans des startups, mais pour parler." Mais la venue de l'ancien ministre est une opportunité, notamment pour Arnaud Tersiquel, des Ateliers Tersi : "nous faisons des chaussures Made in France, je pense que ça peut l'intéresser."

Pour rappel, Arnaud Montebourg a annoncé il y a quelques jours son investissement dans une startup dédié à l'éolien. "On ne sait jamais !", sourit Arnaud Tersiquel.

Ateliers Tersi

Arnaud Tersiquel présente sa société à l'ancien ministre © photo Rémi Benoit

"Ma passion des startups"

Arnaud Montebourg n'est pas venu en tant qu'ancien ministre :

"Je suis là à titre personnel, pour le plaisir, par passion des startups, pour encourager ces jeunes qui créent leurs propres emplois, et pour les aider."

Interrogé sur Air France, sur les manifestations contre l'austérité, sur Emmanuel Macron et sur les élections de 2017, l'invité du jour ne souhaite pas répondre : "2017 est une obsession des journalistes, pas la mienne. Je suis là pour les startups."

Et les startuppers apprécient. "Il est simple et accessible", juge Pierre Oswald, fondateur de Citizen Farm. Et pour cause, devant l'aquarium innovant imaginé par le jeune chef d'entreprise, Arnaud Montebourg a confié que, souvent, ses poissons rouges à lui décèdent prématurément. L'anecdote fait sourire l'assistance.

Pour chaque startupper, l'invité du jour se montre étonné, voire épaté. "Il fallait y penser !", s'exclame-t-il presque à chaque fois.

montebourg

Arnaud Montebourg devant l'aquarium "Citizen Farm" imaginé par Pierre Oswald © photo Rémi Benoit

Les jeunes chefs d'entreprise présents ne sont pourtant pas naïfs. Arnaud Montebourg a un carnet d'adresse et une influence, mais ne fait plus partie du gouvernement :

"Je n'attends rien de spécial d'Arnaud Montebourg, si ce n'est un coup de projecteur sur les structures comme At Home et plus de visibilité pour ma société", reconnaît Shannon Picardo, de SchoolMouv.

montebourg

Arnaud Montebourg dédicace la "charte" de At Home © photo Rémi Benoit

La matinée se termine par échange autour d'un café. Installé dans l'un des Jumbo Bags du Toulousain Pierre Coreggi, Arnaud Montebourg sourit, plaisante.

Pour lui, "Toulouse, c'est la France qui va bien".

Conférence annulée

Arnaud Montebourg, qui avait prévu de répondre aux questions d'actualité ce soir à Toulouse Business School, a finalement annulé la conférence, pour des "raisons personnelles".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2015 à 19:13 :
Bien entendu, tout le monde veut profiter du carnet d'adresses de Montebourg, mais je crains fort que ce carnet se limite à la France et soit donc pas un bon coup commercial :-) Enfin, cela vaut mieux que rien :-)
a écrit le 08/10/2015 à 19:01 :
il est venu y investir les liquidites qu'il avait en livret, ou c'est juste de la comm gratuite?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :