"Altran va investir dans HyperloopTT en nous fournissant les services de 100 ingénieurs"

 |  | 743 mots
Lecture 4 min.
Arrivée des premiers tubes de la piste d'essais à Toulouse-Francazal au printemps 2018.
Arrivée des premiers tubes de la piste d'essais à Toulouse-Francazal au printemps 2018. (Crédits : Rémi Benoit)
- Enquête Hyperloop (1/2) - Dans une interview exclusive à La Tribune, Andres de Leon, le CEO d'Hyperloop Transportation Technologies, détaille l'accord qu'il vient de signer avec le groupe d'ingénierie Altran. La startup californienne va faire appel à 100 ingénieurs toulousains pendant près de deux ans pour accélérer son projet de train du futur, près de quatre ans après avoir implanté son centre européen de R&D dans la Ville rose. Un accord bienvenu alors que beaucoup d'ingénieurs d'Altran sont actuellement en chômage partiel depuis la chute des cadences dans l'aéronautique.

Près de quatre ans après avoir annoncé l'implantation de son centre européen de R&D à Toulouse, HyperloopTT dévoile un accord avec Altran pour accélérer ce moyen de transport futuriste qui consiste à projeter par lévitation magnétique des capsules de 50 passagers dans un tube sous vide à très haute vitesse (au moins 600 km/h). Dans un entretien exclusif accordé à La Tribune, Andres de Leon, le CEO d'Hyperloop Transportation Technologies, précise les contours de ce partenariat.

"Altran va investir dans HyperloopTT en nous fournissant les services de 100 ingénieurs qui vont travailler avec nous, pendant 21 mois. Nous sommes la plus grande plateforme de crowdsourcing à travers le monde. Dans notre modèle, les entreprises investissent dans le projet en échange d'equity (d'actions) dans le produit. La plus grande partie de l'accord avec Altran reposera sur ce système de stocks options...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2020 à 9:32 :
Arrêtez le massacre ! Projet coûteux qui n'aboutira à rien ! Que de problèmes insolubles : problèmes d'étanchéité majeurs, de grandes dimensions,insolubles.... consommation énergétique considérable ( maintien sous vide d'un volume considérable, sans justification).... problème de sécurité (accès des secours ???).... Problème de transfert des voyageurs de l'ambiance au véhicule en passant dans des sas.... Tout ça pour voyager à 600 km/h ???? Quel intérêt ? Il existe les trains, les avions et les véhicules automobiles, qui couvrent largement tous les besoins. L’intérêt, pour certains et de profiter des budgets publics ....
a écrit le 03/12/2020 à 20:13 :
C'est pas demain la veille qu'on va pouvoir me convaincre de prendre place dans une capsule lancée à 600 km/h et le tout dans un tube sous vide. Au moindre pépin électrique, la capsule frotte contre le tube extérieur, s'échauffe à l'intérieur, perd son étanchéité et finalement implose en quelques secondes. On ne retrouve alors que des fragments de viande grillée collée aux parois.

Par contre je verrai bien voyager des marchandises par ce moyen. On remplace les suicidaires par des cageots de denrées périssables, des sacs de courrier, des médicaments urgents.
Réponse de le 04/12/2020 à 5:37 :
Accord avec vous, mais ... courrier et médicaments carbonisés s'il y a un accident, je ne suis pas pour non plus.
a écrit le 03/12/2020 à 19:22 :
Et le projet Spacetrain qui est bloqué?
Quel est le poids des lobbys?
Indépendance industrielle (Macron, Lemaire) ou communication?
Pourquoi allez financer un projet américain extrêmement couteux à l'étude et à l'utilisation, qui,s'il aboutit, ne conviendra pas aux courtes et moyennes distances qui desservent la France?
Ce projet très énergivore est-il raccord avec la COP21?
Le poids des lobbys est très visible pour ce projet Hyperloop, vide au départ, mais qui fait appel à la recherche internationale et particulièrement à l'écosystème toulousain.
Réponse de le 04/12/2020 à 1:27 :
C'est l'énorme dilemne de nos sociétés hyper developpées, bientot hyper loopées ?

En effet, alors que la mode est à l'agilité dans les entreprises, jadis la flexibilité, bref être malléable et corvéable à merci, souvent sans merci d'ailleurs, une bonne pâte dirait on... Le système global est completement incapable d'adaptation face à un danger majeur, zero agilité !

La vitesse n'est plus du tout notre préoccupation, ça n'a plus de sens, les insectes vivent à des très hautes fréquences, bzzzz bzbbzzzz, nous sommes des vertébrés, des mammifères !

Emportés par leurs réussites technologiques, à raison, ils ne peuvent renoncer à ce qui fait leur gloire, leur ultra richesse, le low tech c'est pour les amish... il se pourrait bien que seuls quelques amish survivent.

Il n'y a pas de plan B, on est plombés. Leur solution face à un mur est : jacques célère ! Un héros mythique censé nous sauver, à la dernière minute sans doute comme à la fin des films américains.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :