CLS connecte les filets de pêche pour limiter les déchets plastiques dans les océans

 |   |  643  mots
CLS déploie des balises sur les engins de pêche.
CLS déploie des balises sur les engins de pêche. (Crédits : Reuters)
La société toulousaine CLS vient de déployer des balises de géolocalisation sur des filets de pêche en Méditerranée. Cette solution doit permettre de diminuer la pollution plastique des engins de pêche perdus en mer. Présentation.

On l'appelle le continent de plastique. Dans le nord-est de l'océan Pacifique, 80 000 tonnes de déchets s'accumulent sur une zone grande comme trois fois la France. D'autres continents de ce genre ont émergé sur tous les océans du globe. Et parmi les morceaux de plastique figurent d'innombrables filets de pêche.

L'Organisation maritime internationale estime ainsi que les équipements de pêche représentent un tiers des sources de pollution plastique dans les eaux européennes.

Un enjeu économique et environnemental

Pour s'attaquer à ce problème, CLS a décidé de connecter les engins de pêche. Depuis 40 ans, la société toulousaine chargée d'étudier les balises Argos, a posé des capteurs sur les bateaux de pêche industrielle et suit 10 000 animaux dont...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2020 à 16:59 :
Ouais ! Une couillonade?
Ce qu'il faudrait, ce serait d'arrêter de vider la mer avec des filets gigantesques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :