Innovation : l’Oncopole met un coup d’accélérateur

 |   |  986  mots
Les trois partenaires de l'accord sont tous installés sur le site de l'Oncopole.
Les trois partenaires de l'accord sont tous installés sur le site de l'Oncopole. (Crédits : Oncopole)
Un accord public-privé vient d’être signé entre le Centre de recherche en cancérologie, l’Institut universitaire du cancer de Toulouse et l’Institut de recherche Pierre Fabre. Avec un objectif : rendre plus efficaces les avancées scientifiques dans la lutte contre le cancer.

En signant un partenariat public-privé entre l'Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT), l'Institut de recherche Pierre Fabre (IRPF) et le Centre de recherche en cancérologie de Toulouse (CRCT, une unité mixte entre la faculté Paul Sabatier et l'Inserm), l'Oncopole veut dynamiser les avancées scientifiques dans la lutte contre le cancer. Pour les trois signataires de l'accord, tous installés sur le site de l'Oncopole, cette alliance devrait donc mener à la création de nouvelles pistes thérapeutiques dans les traitements dédiés aux patients.

"Cet accord revêt une importance toute particulière pour Pierre Fabre. D'abord il est parfaitement aligné sur notre stratégie visant à faire de l'innovation en oncologie l'un des axes prioritaires de développement du groupe dans les années à venir. Et alors que nous célébrerons l'année prochaine les 10 ans de notre présence sur l'Oncopole, l'alliance passée avec le CRCT-Inserm et l'IUCT rappelle aussi notre engagement à faire de Toulouse et sa région un centre mondialement reconnu de la recherche contre le cancer", réagit Eric Ducournau, directeur général du groupe Pierre Fabre.

Plus de 2000 personnes travailleront ensemble dans...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :