Une chercheuse australienne étudie l'intelligence des abeilles grâce à la réalité virtuelle à Toulouse

 |   |  751  mots
Scarlett Howard est lauréate du prix Jeunes talents L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science.
Scarlett Howard est lauréate du prix Jeunes talents L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science. (Crédits : Fondation l’Oréal / Jean-Charles Caslot)
Scarlett Howard, chercheuse australienne, tente de comprendre l'intelligence des abeilles à l'aide de la réalité virtuelle au Centre de recherches sur la cognition animale à Toulouse. Lauréate du prix Jeunes talents L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, elle a reçu une bourse de 20 000 euros qui lui permettront d'approfondir ses recherches. Interview.

"Comprendre l'intelligence des abeilles grâce à la réalité virtuelle", c'est le sujet d'étude de Scarlett Howard. Cette chercheuse a quitté Melbourne en Australie, pour venir étudier les abeilles au Centre de recherches sur la cognition animale à Toulouse. Diplômée d'une maîtrise en sciences (zoologie) et d'un doctorat sur les capacités cognitives des abeilles, Scarlett Howard est une spécialiste du comportement animal. Pour son étude, elle a reçu le prix Jeunes talents L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, le 8 octobre dernier. Un prix qui lui a permis d'obtenir une bourse de 20 000 euros pour ses recherches.

La Tribune : Pourquoi s'intéresser à l'intelligence des abeilles ?

Scarlett Howard : Depuis que j'ai découvert que les abeilles étaient capables d'accomplir et d'apprendre des tâches et des règles complexes, j'ai été fascinée par leur intelligence et j'ai voulu travailler auprès d'elles pour étudier leurs capacités cognitives. J'ai la chance d'étudier les abeilles depuis 6 ans, maintenant, et cela fait un an que je concentre mes recherches sur leur intelligence grâce à mon étude au sein du Centre de recherche sur la cognition animale. C'est un centre qui a fait ses...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2019 à 9:12 :
"Scarlett Howard est lauréate du prix Jeunes talents L'Oréal-Unesco "

L'Oréal ferait bien de bannir les perturbateurs endocriniens de la composition de ses produits, on pourrait le prendre au sérieux. Quand à l'UNESCO qui expose sa dépendance envers l'oligarchie qui anéanti le monde franchement...

Bref le déclin c'est long, surtout vers la fin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :