Comment l'aéroport de Toulouse veut exploiter les données des passagers

 |   |  897  mots
L'aéroport de Toulouse utiliser les données des voyageurs pour gérer les temps d'attente.
L'aéroport de Toulouse utiliser les données des voyageurs pour gérer les temps d'attente. (Crédits : Rémi Benoit)
Face à un trafic en pleine croissance, les aéroports du monde entier testent de nouvelles technologies pour réduire les temps d'attente, tout en maintenant un haut niveau de sécurité. Après la biométrie, place aujourd'hui à des algorithmes d'intelligence artificielle et à de la reconnaissance faciale. Mais que deviennent toutes ces données collectées sur les passagers ? À l'occasion d'une conférence organisée à Toulouse le 22 novembre, des experts de l'aéroport de Toulouse et une ancienne avocate de la Cnil ont débattu des opportunités économiques de l'IA dans les aéroports, mais aussi de ses répercussions sur la vie privée des usagers.

"Je me souviens un jour avoir atterri à l'aéroport de Munich (Allemagne) et j'ai reçu sur mon portable un message 'push' pour me donner le plan du bâtiment. J'étais ravie car je ne connaissais pas...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :