Un FabSpace pour encourager les startups toulousaines des données spatiales

 |   |  924  mots
Le FabSpace toulousain fait partie d'un réseau européen d'universités crée en mars 2016 qui compte cinq autres lieux d'innovation en Grèce, en Italie, en Pologne et en Allemagne.
Le FabSpace toulousain fait partie d'un réseau européen d'universités crée en mars 2016 qui compte cinq autres lieux d'innovation en Grèce, en Italie, en Pologne et en Allemagne.
Toulouse vient d'inaugurer l'un des six FabSpace européens. Initié par l'Université Paul-Sabatier et le pôle de compétitivité Aerospace Valley, ce lieu d'innovation dédié aux données d'observation de la Terre doit faciliter l'émergence de startups dans le domaine des applications spatiales.

Température des océans du globe, emplacement des zones agricoles autour de Toulouse, état du trafic en temps réel à Bordeaux... Toutes ces données fournies par les satellites sont déjà disponibles en libre accès. Depuis 2008 et la directive européenne Inspire, les collectivités ont l'obligation de rendre public leurs données géographiques. Le programme européen Copernicus fournit également des images gratuites en haute résolution de la Terre. Cet essor de l'open data pourrait accélérer le développement de nouveaux services aux citoyens à partir des données d'observation de la Terre. Mais, pour le moment, le marché européen des applications spatiales reste peu développé.

Lire aussi : Pour le Cnes, "toute activité humaine utilise ou utilisera des données spatiales"

Six FabSpaces dans cinq pays européens

Pour y remédier, l'Université Paul-Sabatier et le pôle de compétitivité Aerospace Valley ont ouvert le 2 février un FabSpace hébergé au sein du "Catalyseur", le tiers-lieu du campus de Rangueil. Ce lieu d'innovation sera, comme son nom l'indique, dédié aux données d'observation de la Terre avec pour objectif de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :