À Toulouse, W2P Studio réinvente les financements du cinéma de demain

 |   |  522  mots
Le mur vert du studio W2P
Le "mur vert" du studio W2P
La société toulousaine de productions audiovisuelles W2P Studio, dirigée par Alban Taravello, va réaliser pour la première fois une web-série entièrement financée de manière participative et soutenue par le duo Pierre Palmade - Michèle Laroque. C'est le crowfunding. Volonté de trouver un mode de financement alternatif ou crise des subventions cinématographiques, la société W2P Studio a choisi de lever des fonds via le financement des internautes pour la web-série imaginée par Jean Gardeil, "La minute du prisonnier".

La société toulousaine de productions audiovisuelles W2P Studio, dirigée par Alban Taravello, va réaliser pour la première fois une web-série entièrement financée de manière participative et soutenue par le duo Pierre Palmade - Michèle Laroque. C'est le crowfunding.

Volonté de trouver un mode de financement alternatif ou crise des subventions cinématographiques, la société W2P Studio a choisi de lever des fonds via le financement des internautes pour la web-série imaginée par Jean Gardeil, "La minute du prisonnier".

Pour financer cette web-série, W2P s'est tourné vers le site de crowfunding Kiss Kiss Bank Bank, qui a pour but de présenter et de promouvoir tout projet à la création (film, DVD, musique...). Cette plateforme de soutien permet à chaque contributeur, qui souhaite voir la réalisation du projet, de le financer librement. En contrepartie et selon le montant du don, les créateurs s'engagent à offrir aux donateurs des produits dérivés personnalisées ou DVD du film / documentaire. À noter que chaque projet fait l'objet d'un listing détaillé des dépenses de production.

Objectif 15 000€
Sur la page Kiss Kiss Bank Bank qui présente le projet de web-série, l'échéance de la collecte de dons impose de réunir 15.000€ pour le 26 mars 2013. "Si on n'y arrive pas, ça tombera à l'eau! Cependant, nous allons déposer d'ici le 15 février un dossier de demande de subvention au Conseil régional", confie Catherine de Capèle, directrice de production à W2P Studio. Car aujourd'hui, les principales aides financières proviennent des collectivités territoriales avec notamment le Fonds régional d'aide à la création audiovisuelle (Fraca) de Midi-Pyrénées. À cela s'ajoutent des subventions de la Sacem (société droits d'auteurs pour la musique) ou encore du Centre national de la cinématographie.

Le crowfunding, l'avenir du financement du cinéma?
Le crowfunding est en passe de se populariser si l'on en croit Catherine de Capèle. "Le Conseil régional souhaite également qu'il fasse partie du processus de financement" pour chaque demande de subvention pour les œuvres cinématographiques. Selon Catherine de Capèle, "il nous permettra de multiplier les chances de réussir les projets".

Si l'un des enjeux du crowfunding est de permettre de réaliser concrètement des projets artistiques, encore faut-il que ces derniers soient suffisamment plébiscités. Pour promouvoir leur projet, les créateurs ont fait appel au duo d'acteurs Pierre Palmade - Michèle Laroque qui a d'ores et déjà réalisé un "teasing" pour soutenir la levée de fonds. Ils promettent, enfin, que la web-série sera "à l'origine de la prochaine série TV culte ! Et un jour, vous pourrez dire que vous avez lancé le nouveau 'Bref' !".

Kevin Figuier
© photo DR

En savoir plus:
"La minute du prisonnier" est une web-série de 12 épisodes d'une minute, réalisée par W2P Studio.
W2P Studio réalisent également des films institutionnels tournés majoritairement vers le monde de l'entreprise avec des clients comme Airbus, Capgemini, l'École de commerce de Toulouse ou le TFC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :