Y a-t-il trop d'accélérateurs de startups ?

 |   |  898  mots
Bruno Gutierres, le directeur de l'Airbus Bizlab, et Fabrice Brégier, dirigeant d'Airbus.
Bruno Gutierres, le directeur de l'Airbus Bizlab, et Fabrice Brégier, dirigeant d'Airbus. (Crédits : Rémi Benoit)
L'explosion du nombre d'accélérateurs et d'incubateurs de startups est-elle menacée par une nouvelle bulle internet ? Quels sont les modèles économiques de ces structures ? Éléments de réponses à l'occasion d'une conférence organisée le 5 novembre dernier en simultané à Toulouse et Paris, à laquelle participait notamment le Bizlab d'Airbus.

En mars dernier, Airbus lançait le Bizlab, son accélérateur de startups dédié à l'innovation dans l'industrie aéronautique et spatiale. En janvier prochain, la SNCF lancera à son tour le 574, un...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :