Tech : ce qu'il faut retenir du baromètre des levées de fonds à Toulouse en 2020

 |  | 655 mots
Lecture 4 min.
Naïo Technologies a bouclé début 2020 une opération à 14 millions d'euros pour aller conquérir les États-Unis.
Naïo Technologies a bouclé début 2020 une opération à 14 millions d'euros pour aller conquérir les États-Unis. (Crédits : Rémi Benoit)
Malgré une année 2020 complexe pour le secteur de la tech, les acteurs de la French Tech Toulouse sont parvenus à maintenir son attractivité auprès des investisseurs. Par ailleurs, le secteur du numérique domine les opérations.

Même orpheline de l'une de ses stars à savoir Ludovic Le Moan, tout n'est pas à jeter en ce début d'année 2021 pour la tech à Toulouse. Désormais piloté par une poignée de dirigeants emblématiques toulousains, la French Tech Toulouse a publié, pour la première fois, un baromètre des levées de fonds dédié à l'année 2020.

Lire aussi : Cinq startups d'Occitanie dans la French Tech 120

"Nous n'avons pris en compte que les levées de fonds en Equity, et non celles via de la dette ou des LBO. Ainsi, nous avons voulu revenir à la définition originale de la levée de fonds. C'est une manière selon nous de mesurer l'investissement dans les sociétés de la tech sur notre territoire et d'avoir des données fiables, inattaquables et vérifiées", commente Thibault de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :