Les Toulousains eMotion Tech et Roselab ont mis au point un masque FFP2 réutilisable

 |   |  734  mots
Ces masques FFP2 à usage unique, vont-ils pouvoir être suppléés par un masque FFP2 réutilisable à base de tissu ?
Ces masques FFP2 à usage unique, vont-ils pouvoir être suppléés par un masque FFP2 réutilisable à base de tissu ? (Crédits : Reuters)
L'entreprise toulousaine spécialisée dans la conception et la vente d'imprimantes 3D, et le FabLab de la Cité, le Roselab, collaborent ensemble et avec d'autres réseaux pour mettre au point un masque type FFP2, le plus protecteur face au covid-19, réutilisable. L'innovation attend désormais le feu vert de la Direction générale de l'armement (DGA) avant d'être distribuée. Par ailleurs, le duo a lancé la production d'une visière de protection pour le personnel soignant et autres métiers. Déjà des milliers d'exemplaires ont été offerts.

Le mouvement maker de Toulouse et d'Occitanie s'engage dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Ainsi, l'entreprise toulousaine eMotion Tech, le fablab Roselab (installée dans ce qui s'appelait auparavant la Cité des startups), le collectif professionnel Makers&Co et le groupe d'entraide de couture  "Mask Attack", se sont lancés dans la conception d'un masque réutilisable type FFP2, le modèle le plus protecteur face au Covid-19. Un modèle plus qu'utile au personnel soignant en premier lieu, mais aussi à d'autres professions comme les chauffeurs routiers, les caissiers, ou les vendeurs dans les commerces alimentaires. Mais les stocks des modèles à usage unique sont faibles et les besoins en la matière criants.

"Dès que nous sommes entrés dans une situation sanitaire difficile, nous avons commencé à réfléchir ensemble à un masque FFP2 réutilisable. En moins de trois jours, nous avons développé un modèle et nous l'avons soumis à la Direction générale de l'armement, qui doit évaluer s'il respecte les normes sanitaires obligatoires pour ce type de masque", raconte Antoine Ruiz-Scorletti en charge du développement du Roselab et l'un des coordinateurs régionaux du RedLab (le réseau des FabLabs d'Occitanie).

En raison du contexte, la DGA a accéléré ses procédures d'évaluation et par conséquent, le consortium maker toulousain s'attend à recevoir un retour de l'organisme dans les prochains jours. Sur le plan technique, ce "masque hybride" comme le décrit Franck Liguori, l'un des gérants d'eMotion Tech qui a conçu une partie du masque, contient une partie en plastique et une autre en textile.

 "Nous avons associé deux techniques : celle de la couture et du textile pour un meilleur appui et souplesse au niveau du visage, et la technique de la 3D pour sa robustesse et sa productivité. Ainsi, cela se présente comme deux embouts en plastique fixés sur une partie en tissu. L'ensemble est ensuite recouvert d'une bâche médicale pour garantir la protection sanitaire de l'équipement. Surtout, cette matière permet de nettoyer le masque facilement avec de l'eau de javel", décrit Antoine Ruiz-Scorletti.

Masque FFP2 réutilisable prototype

Photo du prototype de masque FFP2 réutilisable conçu notamment par eMotion Tech et Roselab (crédits : Makers&Co).

Une visière produite toutes les 13 minutes

En attendant l'issue positive ou négative de cette collaboration innovatrice, qui dépend totalement de la DGA, eMotion Tech et Roselab se sont associés sur un projet de visière de protection, imprimée en 3D. Seulement, cette technologie met en moyenne 2 à 3 heures pour produire une seule visière. Grâce à de la recherche logicielle et son imprimante Strateo, eMotion Tech a ramené ce délai à 13 minutes.

Lire aussi : Imprimante 3D : eMotion Tech part à la conquête des entreprises

"Au lieu de construire la visière par couche de 0,1 millimètre d'épaisseur, nous avons passé cette couche à un millimètre, ce qui permet d'aller plus vite en diminuant le nombre de mouvements du laser de l'imprimante 3D. Avec ces paramètres, nous avons déjà fabriqué plus de 1 000 visières depuis le 27 mars et nous devrions rapidement passer à un rythme de production de 500 unités par jour", annonce Franck Liguori, dont pour le moment l'entreprise assume seule les coûts de production.

visière covid-19

L'entreprise eMotion Tech a débuté la production de visière de protection le 27 mars (Crédits : eMotion Tech).

Une partie des visières produites par eMotion Tech a été adressée au centre de Covid-19 du CHU de Toulouse et à des supermarchés de la Ville rose. Mais au niveau de l'Occitanie, c'est le groupement régional des FabLabs de la région, RedLab, qui coordonne les commandes (via cette plateforme). Sous les trois derniers jours, plus de 4 000 visières ont été demandées sur la région et près de 5 200 déjà distribuées, grâce à la mobilisation d'eMotion Tech, mais aussi de l'entreprise LaserSystem (Rodez) qui conçoit également des visières de protection. Les CHU de Nîmes et Montpellier, les hôpitaux de Rodez et Lombez, ainsi que la maternité de la clinique Ambroise Paré de Toulouse ont notamment été les premiers bénéficiaires de ces visières. Par ailleurs, un millier de visières doit être prochainement livré aux chauffeurs routiers.

Lire aussi : Une visière anti-Covid 19, conçue à Toulouse, produite à échelle industrielle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2020 à 12:20 :
Super. La matière grise ne manque pas. Ce qui fait défaut , c'est la volonté politique de certaines personnalités en charge des responsabilités les plus éminentes de ce pays.
Demain, nous demanderons des comptes et il ne faudra pas nous raconter des contes !

Continuez à vous battre pour nous votre cause est juste !

Merci à tous qui nous permettent de vivre au quotidien , de travailler, de nous approvisionner, de manger, d'être soigné(e)s et j'en oublie sans doute.
Réponse de le 03/04/2020 à 15:48 :
Pourquoi ne vous présentez vous pas aux élections puisque vous avez l volonté politique ?
Réponse de le 03/04/2020 à 20:12 :
@marc469 Réfléchissez deux secondes au lieu de sortir de tel commentaire.
Se présenter à l'élection présidentiel n'est pas à la portée de tout le monde,ça demande bien plus que de la simple intelligence/volonté,comme des moyens financiers,des contacts,un programme,convaincre des millions de personnes qui parfois font défection avant de voter.
Vous croyez qu'on se présente à l'élection présidentiel comme à la CAF ?
Si vous n'avez rien à dire,ne dite rien,ce genre de réflexion auquel on a le droit souvent,on s'en passera car il suffit d'y réfléchir 2s pour voir que ce n'est pas aussi simple que de "se présenter"'.
a écrit le 03/04/2020 à 12:07 :
Je ne suis pas sûr pour la visière qui est surement fabricable à plus grande échelle et moins cher avec des techniques "traditionnelles", mais nécessité fait loi.

Par contre, Bravo pour le masque réutilisable. C'est probablement la solution à terme pour l'indépendance du pays.
a écrit le 03/04/2020 à 12:06 :
Super, tous les jours on apprends de nouvelles initiatives pour la protection des soignants et de nous tous.
"“Encouragez l’innovation. Le changement est notre force vitale, la stagnation notre glas.”
David M. Ogilvy, ( inconnu aux Grosses Têtes )...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :