Monkilowatt veut révolutionner l’accès à l’électricité

 |   |  502  mots
La solution énergétique est installée sur des conteneurs, qui offrent un abri de 70 à 140 m2
La solution énergétique est installée sur des conteneurs, qui offrent un abri de 70 à 140 m2 (Crédits : Monkilowatt)
Spécialiste des énergies renouvelables, cette startup toulousaine a créé un abri autonome équipé de panneaux photovoltaïques. Pour soutenir le développement de cette invention destinée à alimenter en électricité des sites nomades ou reculés, Monkilowatt prépare un premier tour de table d’un million d’euros.

Utiliser des conteneurs pour créer une zone électrifiée, c'est l'idée de Monkilowatt, entreprise toulousaine fondée en 2016 par Christian Saubion, Stephane de La Fournière (tous deux anciens de Cirtem, une société d'électronique créée par Mr Saubion) et Jean Marc Lalane (fondateur de IGE+XAO et de Midisolaire). La startup a mis au point une solution énergétique capable de s'adapter à des sites où l'accès à l'électricité fait défaut, telles que des zones militaires ou encore des lieux consacrés à des événements sportifs en extérieur.

Baptisée Containwatt, leur invention brevetée consiste à équiper des conteneurs de panneaux photovoltaïques. Configuré afin que ces panneaux soient installés à trois mètres de hauteur, l'espace dégagé en dessous de l'installation forme un vaste abri, de 70 à 140 m2. Soutenus par les structures porteuses des panneaux photovoltaïques, les abris peuvent être souples comme des tentes, ou semi-rigides en montant des cloisons.

"Avec cette invention, on rend efficient le moindre mètre carré. C'est une idée toute simple qui a été brevetée au niveau international et offre de nombreux avantages. On peut faire des bases de vie civile ou militaire, des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :