L'amphithéâtre du futur est à Toulouse

 |   |  525  mots
L'amphithéâtre a une capacité de 198 places.
L'amphithéâtre a une capacité de 198 places. (Crédits : Rémi Benoit)
L'institut national polytechnique de Toulouse (INP) vient de présenter, pour ses 50 ans, son nouvel amphithéâtre. Une salle de 198 places bourrée de nouvelles technologies et qui permet aux enseignants de transmettre leur savoir autrement. Cet équipement est aussi un atout indéniable pour l'école sur le plan de l'attractivité. Décryptage.

C'est un cadeau d'anniversaire que sans doute beaucoup d'autres structures aimeraient s'offrir. Pour ses 50 ans, l'Institut national polytechnique (INP) de Toulouse a inauguré, jeudi 24 janvier, l'amphithéâtre du futur. Une salle de 350 m2, équipée de 11 écrans dont un géant, 3 vidéo-projecteurs (dont deux latéraux), ou encore 10 bornes wifi pour assurer une certaine qualité de réseau quel que soit le nombre de personnes connectées. Enfin, chacune des 198 places de l'amphithéâtre est équipée d'une prise électrique et d'une prise réseau.

"Ce nouvel équipement va nous permettre de développer de nouveaux outils pédagogiques et surtout des modes d'apprentissage différents de ceux pratiquer habituellement", explique Dominique Astruc, directeur de la prépa de l'INP à Toulouse.

Dans cet amphithéâtre mis à disposition des élèves depuis la rentrée 2018, l'enseignant n'écrit plus au tableau, mais sur une tablette qui lui permet d'ajouter des annotations au cours projeté sur les écrans et les élèves peuvent aussi projeter leurs travaux personnels sans se déplacer de leur chaise. Ces sièges sont d'ailleurs amovibles et ajustables en hauteur pour favoriser le travail en groupe et dans toutes les configurations imaginables.

"Les chaises amovibles dans un amphithéâtre, ce n'est pas autorisé normalement, donc nous avons fait l'objet de plusieurs dérogations", ajoute Michel Meyer, chargé de mission patrimoine au sein de l'INP.

Surtout, chacun des élèves dispose à son poste d'un petit boitier de vote, ce qui peut permettre ainsi au formateur de s'assurer que les élèves ont bien compris un aspect particulier du cours, par exemple.

amphi du futur INP

Ce boîtier offre une nouvelle façon d'enseigner (Crédits : Rémi Benoit).

Besoin de s'adapter

Cette nouvelle salle et son agencement particulier entraîne par conséquent un changement de pratique dans la méthode d'enseignement des professeurs de l'établissement.

"Nous passons d'un mode de transmission à un mode de collaboration, ce qui par conséquent oblige les enseignements à adapter leur mode de fonctionnement", reconnaît Marie-Claude Betbeder, chargée de mission en innovation pédagogique au sein de l'établissement.

Pour utiliser au mieux cet amphithéâtre et l'ensemble de ses fonctionnalités, une équipe de 15 personnes en interne accompagne donc les professeurs pour faire évoluer leur modèle d'enseignement.

Un équipement attractif

Surtout, avec cette innovation technologique, l'INP de Toulouse espère attirer davantage d'étudiants.

"Il est clair que cela va contribuer à augmenter l'attractivité du site. Déjà, grâce à cette salle, la capacité d'accueil de la prépa de l'INP est passée de 95 élèves pour une année à 120, afin de s'adapter au nombre élevé de dossiers de candidatures que nous recevons et nous réfléchissons encore à une nouvelle augmentation", confie Dominique Astruc.

Via Parcousup, la plateforme sur laquelle les bacheliers s'inscrivent aux études supérieures, la classe préparatoire de l'INP à Toulouse a reçu rien que pour 2018 près de 3 600 dossiers pour 120 places. "Et nous avons 10 à 15 % de candidats supplémentaires chaque année", ajoute le responsable. Nul doute que cet amphithéâtre dernière génération ne va pas inverser la tendance.

Lire aussi : Toulouse, terre d'innovations pour ses étudiants

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :