CES Las Vegas : 45 entreprises sous la bannière Région Occitanie

 |   |  441  mots
La délégation Occitanie au complet à quelques jours du départ pour le CES 2019.
La délégation Occitanie au complet à quelques jours du départ pour le CES 2019. (Crédits : Pierrick Merlet)
À l'occasion du prochain CES de Las Vegas (États-Unis) qui se déroulera du 8 au 12 janvier 2019, la Région Occitanie enverra une délégation de 45 startups. Des jeunes entreprises qui, pour la majorité d'entre elles, vont exposer au milieu de l'Eureka Park, le centre névralgique du salon de l'innovation. Pour ces jeunes pousses, l'événement est une occasion unique de développer leur business.

C'est devenu le rendez-vous incontournable des petites et des grandes innovations pour le grand public. L'édition 2019 du Consumer Electronics Show (ou CES) de Las Vegas se déroulera du 8 au 12 janvier. L'événement va rassembler 3 600 exposants, 7 500 journalistes, 200 000 visiteurs, et 2 670 financeurs et investisseurs sur 250 000 m2. La Région Occitanie y enverra une délégation de startups de son territoire. Parmi elle, figurent les jeunes pousses toulousaines Innersense, New Health Community, Rubix SI ou Safetyn.

"Nous allons nous rendre sur place avec une délégation de 45 startups. Est-ce la plus grosse délégation française ? Je l'ignore, mais ce n'est pas l'objectif recherché. Nous préférons une délégation moins large mais qui ramène beaucoup de contrats clients à l'issue de ces quelques jours d'exposition", explique Nadia Pellefigue, vice-présidente en charge du développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur qui mènera la délégation Occitanie.

Parmi les 45 entreprises membres, seules 25 d'entre-elles vont exposer à l'Eureka Park, le centre névralgique du salon de l'innovation. Les autres s'y rendront en tant que visiteurs, mais bénéficieront tout de même de l'accompagnement de la Région Occitanie.

"Notre volonté est d'être LA région de l'innovation en étant une terre d'accueil de jeunes entreprises brillantes et nous nous en donnons les moyens. Actuellement, 3,7 points de notre PIB est consacré à la R&D, ce qui fait la 1ère Région de France en la matière", poursuit la vice-présidente.

Des critères de sélection fermes

Pour atteindre une telle ambition, la sélection a été rude afin d'entretenir une image d'excellence en terme d'innovation. Afin d'exposer à l'Eurrka Park, les services de la Région ont reçu une cinquantaine de candidatures et seulement la moitié ont été retenues.

"Pour sélectionner les entreprises participantes, nous devons prendre en compte les critères de l'organisateur, à savoir que l'innovation présentée ne doit pas être sur le marché depuis plus de 9 mois et cela doit être une solution B to C. Ensuite, nous avons nos propres critères. Le projet doit être mature et suffisamment protégé, avoir du potentiel et le dirigeant doit avoir une certaine volonté à suivre un accompagnement personnalisé en amont du CES de 4 à 6 mois de 53 heures au total", explique Anne Baraillé, responsable du service Export au sein de l'agence régionale de développement économique AD'OCC.

Les entreprises exposantes ont ensuite une poignée de jours pour rencontrer de potentiels clients et investisseurs pour développer et promouvoir leur innovation.

Lire aussi : Que retiennent les entreprises occitanes du CES de Las Vegas ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :