Charly, le robot autonome médical toulousain

 |   |  696  mots
Le médecin Nicolas Homehr (à gauche) espère vendre une dizaine de robots Charly en 2019.
Le médecin Nicolas Homehr (à gauche) espère vendre une dizaine de robots Charly en 2019. (Crédits : Pierrick Merlet)
Exposant à l’Eureka Park, la startup toulousaine New Heath Community y présentera un robot autonome nommé Charly. Ce dernier a pour mission d’apporter de la compagnie aux patients, tout en soulageant le personnel soignant de multiples tâches.

Pas moins de 4,2 temps pleins cumulés annuellement. Voilà le temps que fait gagner le robot autonome Charly au personnel soignant une fois intégré à un service. Cette innovation sera ainsi présentée au CES de Las Vegas, à l'Eureka Park, par la startup toulousaine New Heath Community, fondée en avril 2017.

Mais attention, "ce robot n'est pas là pour suppléer le manque de ressources humaines dans les établissements hospitaliers. C'est un aidant au service du patient dans un premier temps, puis du personnel soignant", prévient Nicolas Homehr, médecin généraliste, fondateur et dirigeant de la jeune entreprise.

Pour cela, Charly (qui rassemble à première vue à une borne) est équipé d'une tablette tactile et de multiples objets connectés. Tout d'abord, grâce à ses caméras, le patient peut communiquer en visioconférence avec sa famille, le personnel soignant et son médecin. Son interlocuteur a simplement besoin d'installer sur son ordinateur, sa tablette numérique ou son smartphone, une application lui permettant d'échanger avec le patient.

"Grâce au digital et à l'automatisation, le but est d'apporter du bien-être et de l'attention au malade, des minutes précieuses que n'ont plus...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :