Enova : "une zone qui a des défis à relever"

 |   |  573  mots
Le futur quartier Enova va se construire en lien avec l'arrivée du métro à Labège.
Le futur quartier Enova va se construire en lien avec l'arrivée du métro à Labège. (Crédits : HDZ/Urbanistes Architectes)
L'intercommunalité du sud-est toulousain, le Sicoval, s'est lancé dans l'élaboration d'une nouvelle zone d'activités en lien avec l'arrivée du métro à Labège en 2025. Nommé Enova, ce quartier rassemblera des entreprises, des logements, des commerces et des activités de loisir. Devant l'envergure d'un tel projet, le Conseil de développement du sud-est toulousain (Codev) organise jeudi 13 décembre un atelier débat pour donner la parole aux citoyens sur le sujet. Entretien avec la présidente de cet organisme, Cécile Valverde.

La Tribune : Très peu de personnes connaissent l'existence du Codev sur le territoire du Sicoval (36 communes), son utilité, ses missions et qui le compose. Pouvez-vous présenter cette institution dont vous êtes la présidente depuis 2015 ?

Cécile Valverde : Le Codev est un organisme encore jeune puisqu'il n'a que 4 ans seulement d'existence. C'est une instance démocratique citoyenne rendue obligatoire par la loi NOTRe pour les intercommunalités de plus de 20 000 habitants. Actuellement, une centaine de personnes constitue celui du Sicoval, des personnes bénévoles issues de la société civile qui représentent tous les secteurs d'activité. Notre mission consiste à participer aux projets du territoire en faisant remonter la parole des citoyens sur les divers chantiers lancés par les collectivités.

Pour cette raison, vous organisez une conférence débat jeudi 13 décembre* sur ce futur quartier Enova en lien avec le prolongement de la ligne B du métro jusqu'à Labège dans 5 ans environ. Qu'est-ce qui a motivé le Codev à se mobiliser sur ce sujet ?

Pour la petite histoire, le nom Enova est inspiré de l'occitan ennovada qui signifie innovation. Ce projet repose sur la rénovation totale du quartier Innopole. Actuellement ce quartier regroupe 1 150 entreprises pour 16 800 emplois et 3 000 étudiants. Le nouveau quartier accueillera 10 000 emplois supplémentaires et 6 000 étudiants et chercheurs nouveaux. On y retrouvera également 900 logements à terme, des commerces et des activités de loisirs. La zone Innopole actuelle a des défis à relever car elle a encore du foncier disponible et elle va devoir gérer l'arrivée du terminal du métro et des lignes de bus qui vont avec. C'est un projet de grande envergure qui va impacter la population de nombreuses communes et pas seulement Labège. Il est donc important que les citoyens s'expriment à ce sujet.

Pourtant, la création de cette nouvelle ZAC (zone d'aménagement concerté) nécessite au préalable l'organisation d'une concertation publique par les collectivités concernés. N'est-ce pas suffisant ?

Les réunions de la concertation publique qui vient de s'achever il y a une dizaine de jours n'ont pas réuni beaucoup de personnes... Alors, le président du Sicoval, Jacques Oberti, nous a encouragé à faire ce travail de concertation de notre côté. Il prendra d'ailleurs la parole lors de notre conférence-débat. Cette dernière sera composée de la tenue de 3 ateliers-débats portant chacun sur une question différente : l'intégration du quartier Enova sur la commune de Labège, réflexion sur la mobilité et l'accessibilité, et un dernier atelier portant sur les aménagements et le cadre de vie.

Qu'attendez-vous de cette soirée ?

Nous espérons faire remonter aux élus des ressentis d'usagers car ce sont eux les premiers concernés par ces aménagements du territoire et pourquoi pas, des idées car le projet n'est pas encore totalement arrêté. Nous publierons un compte-rendu de cette soirée quelques jours après sa tenue, en espérant qu'il soit pris en compte. La démocratie participative doit absolument fonctionner à côté de la démocratie représentative. Les élus ne peuvent plus imposer de si grands projets à la population sans la consulter.

Lire aussi : Un Village numérique pour le futur quartier Enova Labège-Toulouse

* Jeudi 13 décembre à 18h, dans les locaux du Digital Campus, 505 Rue Jean Rostand, Labège. Inscription par mail, à l'adresse codev@sicoval.fr, ou  par téléphone, au 05.81.76.24.61.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2018 à 7:22 :
La France, championne du monde des strutures «  A la « Dubout », de mille-feuilles administratifs et une myriade de feux d’artifices en comités, de sous-comités, présidences par ci de conseils par la , et d’acronymes , en veux-tu, en voila: Enoval, Sicoval, Codev, Innopole. Etc.
Tout ce fatras, avec l’argent du contribuable trop facilement collecté sur le dos du contribuable et vite dépensé par tout ce cirque et une clique de « Presidents, sous et sous-sous présidents, et autres Pingouins.
Quand est-ce que la population comprendra que ce dont elle a besoin ce sont des emplois reels et solides et un lieu de residence abordable et agréable, Et non pas une multitude start-ups et d'incubateurs de je ne sais quoi? Et Peanuts.com par ci et Banana.com par la ! Désolé Messieurs les Presidents. Non ca ne cree pas d’emplois, mais un cadeau rêvé (1 innovation sur 100) qui sera bradé a un groupe Americain, Chinois ou Allemand avec l’argent facile du contribuable Français.
Pour éviter tout ce gâchis, supprimez toutes ces structures coûteuses, et laissez vivre les entreprises existantes en baissant leurs charges considérablement!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :