L’hôtel Mama Shelter à Toulouse sera livré fin octobre 2018

 |   |  760  mots
Les travaux ont débuté en janvier 2017.
Les travaux ont débuté en janvier 2017. (Crédits : Rémi Benoit)
Lancés au mois de janvier 2017 au 54 boulevard Lazare Carnot, les travaux de l’hôtel Mama Shelter devraient s’achever à la fin du mois d’octobre prochain. Élaboré par le promoteur Eiffage Immobilier en collaboration avec l’agence toulousaine Puig Pujol Architecture, l’établissement, classé trois étoiles, contiendra 120 chambres. En plus d’un rooftop, l’hôtel disposera d’une salle de cinéma pour rendre hommage au passé du bâtiment, anciennement le cinéma des Nouveautés.

Après Belgrade, Rio, Prague, Los Angeles, Bordeaux, Marseille, Paris et Lyon, l'enseigne hôtelière française Mama Shelter va ouvrir un hôtel à Toulouse à la fin du mois d'octobre 2018. L'établissement sera situé sur le boulevard Lazare Carnot, à côté du restaurant le Coq d'Or, à quelques dizaines de mètres des futurs ramblas du quartier Jean-Jaurès. Mais l'enseigne ne sera qu'exploitant de ces murs. Ces derniers appartenant à Keys Asset Management, l'investisseur et le maître d'ouvrage sur l'opération, qui aura coûté au total 24 millions d'euros environ, foncier compris.

Avant cela, depuis le mois de janvier 2017, c'est le promoteur Eiffage Immobilier, en collaboration avec l'agence toulousaine Puig Pujol Architecture, qui réalise le chantier. Initialement, le duo avait travaillé sur un projet d'hôtel à 110 chambres. Finalement, pour des raisons de rentabilité économique, le Mama Shelter toulousain, qui sera classé trois étoiles, contiendra 120 chambres. Leur superficie variera de 17 à 36 m2. Certaines ont d'ailleurs déjà été mises à disposition de l'exploitant afin d'y intégrer le mobilier.

Mama Shelter Toulouse

Des chambres sont déjà terminées dans l'hôtel. / Crédits Rémi Benoit

Le chantier qui se réalise sur une parcelle de 1 380 m2 donnera naissance au final à un établissement d'une surface de plancher de près de 5 000 m2. Dès le rez-de-chaussée, en plus de l'accueil, le Mama Shelter sera aménagé d'un restaurant-bar sur 480 m2, dont 180 m2 en terrasse. Cet espace permettra à ce restaurant d'avoir une capacité de 300 couverts par jour.

"C'est un point important quand on sait que dans les autres Mama Shelter déjà ouverts, le restaurant permet de réaliser pas moins de 50 % du chiffre d'affaires", commente Nicolas Collot, responsable d'Eiffage Immobilier sur la région Midi-Pyrénées.

Une salle de cinéma d'une capacité de 50 places

L'hôtel aura également un rooftop (restaurant sur le toit, ndlr) de 280 m2 pouvant accueillir jusqu'à 200 personnes. Un espace que les entreprises pourraient notamment louer, tout comme les 140 m2 de salles de réunions prévues dans le projet. Mais plus surprenant cette fois, l'hôtel Mama Shelter de Toulouse disposera d'une salle de cinéma pouvant accueillir jusqu'à 50 personnes en places assises.

Mama Shelter Toulouse

Le futur cinéma du Mama Shelter de Toulouse. / Crédits Rémi Benoit

Et ce n'est pas un hasard. Le bâtiment dans lequel l'enseigne hôtelière a décidé de s'implanter suite à un appel à projets de la ville de Toulouse est un bâtiment historique.

"Le Mama Shelter Toulouse occupera l'ancien site des Nouveautés, haut lieu culturel créé au début du 20ème siècle, qui a successivement accueilli un théâtre et un cinéma", rappelle Eiffage Immobilier dans un communiqué.

Pour faire un clin d'œil à l'histoire, les acteurs du projet ont décidé de l'implantation de cette salle de projection dans l'hôtel.

Mais étant un bâtiment historique, la Ville de Toulouse et son maire Jean-Luc Moudenc ont posé comme seule contrainte de conserver la façade initiale des lieux et de l'intégrer dans le projet. Ce qui a obligé le promoteur à travailler notamment avec un architecte des Bâtiments de France pour conserver ce morceau d'histoire.

Mama Shelter Toulouse

Le futur rooftop de l'établissement. / Crédits Rémi Benoit.

Eiffage bien implanté en Occitanie

Dans la région Occitanie, le promoteur Eiffage n'a pas à sa charge uniquement ce chantier du Mama Shelter de Toulouse. C'est aussi lui qui participe au chantier du futur Parc des Expositions de Toulouse qui doit s'achever en février 2020 et qui est le plus grand chantier de France actuellement mené par des collectivités locales. Il a également œuvré lors du chantier du B612, dans le quartier de Montaudran, nouveau bâtiment totem de l'innovation dans l'aéronautique et le spatial. Du côté de l'autre capitale régionale, Montpellier, c'est également le promoteur de la nouvelle faculté de médecine.

Lire aussi : PEX : un chantier pour que Toulouse change de dimension

Lire aussi : En images : visite guidée du B612, le navire amiral de Toulouse Aerospace

Au total, la branche Occitanie du groupe Eiffage réalise un chiffre d'affaires annuel de 155 millions d'euros à travers ses huit agences, dont 20 millions d'euros dans les projets immobiliers, avec 530 salariés.

Prochainement, l'entreprise compte installer les bureaux de son siège régional dans le nouvel éco-quartier de la Cartoucherie. Ainsi, une centaine de salariés va s'installer dans un bâtiment de 1937 m2 sur cinq étages dès la fin de l'année. Un quartier en pleine mutation qui doit à terme accueillir plusieurs centaines de logements et des dizaines d'entreprises.

Diaporama à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :