Le sous-traitant aéronautique Nexteam Group se lance dans l’impression 3D

 |   |  806  mots
Pendant deux ans, le partenariat entre Nexteam et Prodways va permettre de poursuivre le développement de cette imprimante 3D.
Pendant deux ans, le partenariat entre Nexteam et Prodways va permettre de poursuivre le développement de cette imprimante 3D. (Crédits : Nexteam)
Sous-traitant aéronautique de rang 1, Nexteam Group vient de nouer un partenariat avec Prodways Group pour développer une imprimante 3D, capable de concevoir des pièces de grandes dimensions en titane. Arrivée sur le site de Launaguet (31) à la fin du mois d’avril, le prototype devrait entamer la production en série en 2020, après deux années de développement. Dans le même temps, Nexteam vient d’annoncer une levée de fonds de 114 millions d’euros pour atteindre 500 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2022 via de la croissance externe.

Déjà présente en Norvège et aux Etats-Unis, la technologie débarque en France. Pour la première fois, une entreprise française va utiliser et développer la technologie Rapid Additive Forging (RAF...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2018 à 9:52 :
Cette innovation ne pouvait que se développer très lentement du fait de son incroyable capacité à terme de nous rendre moins dépendants des propriétaires d'outils de production.

Dommage

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :