Énergies renouvelables : la Région Occitanie et Engie s’associent

 |   |  438  mots
La convention porte sur un partenariat de quatre années.
La convention porte sur un partenariat de quatre années. (Crédits : Région)
Afin de continuer son développement dans le secteur des énergies renouvelables, la Région Occitanie vient de signer une convention de partenariat avec le leader mondial de l’énergie ENGIE pour la période 2017-2021.

L'objectif est clair : la Région Occitanie souhaite couvrir 100 % de ses besoins en énergie par des énergies renouvelables locales à l'horizon de 2050. Actuellement, selon les chiffres fournis par les équipes de Carole Delga, l'Occitanie est la première région pour la production photovoltaïque, la deuxième pour l'hydro-électrique, la troisième pour l'éolien et la quatrième pour la biomasse. C'est aussi la première région pour le potentiel de l'éolien en mer (projets au large de Gruissan et Leucate-Le Barcarès). Et la filière énergies renouvelables représente pas moins de 15 000 emplois directs dans la région.

 "L'Occitanie est une région très en avance sur le développement des énergies renouvelables. Elle est même deux fois plus développée que les autres régions françaises à ce sujet. Un tel positionnement traduit une réelle volonté politique", estime Isabelle Kocher, la directrice générale du groupe Engie.

La Région Occitanie, en collaboration avec le leader mondial de l'énergie Engie, souhaite accentuer le développement de ses ressources en énergie renouvelable pour atteindre son objectif de première région européenne dans le domaine en 2050.

Une convention pour amorcer un travail en commun

Pour ce faire, Isabelle Kocher et Carole Delga ont signé ce mardi 5 décembre une convention de partenariat entre Engie et la Région.

"Cette convention a pour objectif de définir les champs sur lesquels nous allons travailler ensemble et définir pour chacun de ces domaines une feuille de route. La signature de ce document est l'amorce d'un travail en commun", explique Isabelle Kocher.

Néanmoins, les grandes lignes directrices de cette convention de partenariat sont déjà actées.

"Notre convention tourne tout d'abord autour de l'accompagnement dans la transition énergétique. Nous voulons développer l'éolien flottant, l'hydroélectricité, le biogaz, l'hydrogène, le photovoltaïque et l'éolien terrestre.

Ensuite, il faut anticiper les mutations dans les métiers de l'énergie en développant de nouvelles formations et prévoir les besoins futurs des entreprises comme Engie en termes de compétences. C'est un travail de long terme. Enfin, dernière priorité, cette convention doit permettre le soutien à l'innovation dans le domaine de l'énergie", détaille Carole Delga.

L'élue régionale souhaite regrouper au sein d'une agence régionale de l'énergie quatre SAS avec des domaines d'investissement propres à chacune. À noter que le groupe Engie et la Région se sont déjà associés en septembre dernier sur le projet Hyport pour développer l'hydrogène sur les zones aéroportuaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :