Sûreté aérienne : les innovations de l'aéroport Toulouse-Blagnac

 |   |  1006  mots
L'aéroport de Toulouse sera doté de portes d'embarquement automatiques
L'aéroport de Toulouse sera doté de portes d'embarquement automatiques
Salle spéciale pour inspecter les bagages, portes d'embarquement automatisées et scan de billets, détection de traces d'explosifs, analyse des big data... l'aéroport de Toulouse (ATB) expérimente à partir de cet été toute une série d'innovations technologiques. Objectif : faire gagner du temps aux passagers et réduire les coûts de sûreté qui représentent aujourd'hui 19,5 % du chiffre d'affaires de l'aéroport.

Devoir enlever ses chaussures puis sortir sa tablette et ses produits de toilette de sa valise avant de franchir le portique de sécurité... Pour tout voyageur pressé, le passage du poste d'inspection filtrage (PIF) représente souvent un long moment d'attente à l'aéroport. Le responsable de l'escale de l'aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB) Thierry Duluc le reconnaît d'ailleurs : "C'est un passage obligé pour tous les voyageurs, qui prend un peu de temps avec des formalités qui ne sont pas toujours agréables pour les passagers, même si elles sont nécessaires."

Dernière règlementation en date : à partir du mois de septembre prochain, l'Union européenne imposera à tous les aéroports de passer 10 % des passagers et 5 % des bagages aux détecteurs d'explosifs. Pour réduire le temps d'attente des passagers tout en améliorant la sûreté, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a lancé un programme, intitulé Vision sûreté, qui autorise les grands aéroports français à tester toute une série d'innovations.

Passer de 145 à 250 passagers inspectés par heure

À Toulouse, dès cet été, une expérimentation est menée pour six mois sur deux des 12 lignes d'inspection de bagages.

Avant de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :