À Toulouse, Resistance Cyber lance un appel à la lutte contre le terrorisme informatique

 |  | 563 mots
Lecture 3 min.
Jean-Nicolas Piotrowski, président d'ITrust et du think thank cybersécurité Prissm.
Jean-Nicolas Piotrowski, président d'ITrust et du think thank cybersécurité Prissm. (Crédits : Rémi Benoit)
Jean-Nicolas Piotrowski, président d’ITrust, lance le collectif Resistance Cyber et dénonce le manque d’actions dans le domaine du "terrorisme informatique". Après la cyberattaque du 12 mai, il s'alarme du manque d'actions concrètes et concertées et propose la création à Toulouse d’une école d’ingénieurs en cybersécurité.

Vous êtes à l'initiative d'un manifeste signé avec plusieurs acteurs du monde de la cybersécurité, vous regroupant dans un collectif nommé "Resistance Cyber". Pourquoi cette initiative ?

L'attaque avec le logiciel WannaCry lancée vendredi 12 mai a bien évidemment été le point de départ de cette mobilisation commune. Je suis exaspéré par l'ampleur de l'attaque et par les victimes concernées (200 000 victimes dans 135 pays selon Europol, NDLR). Comment se fait-il que de grands groupes de l'industrie comme Renault, ou bien encore, des hôpitaux britanniques fassent partie des victimes de cette cyberattaque ? Il faut voir cet incident comme un dernier avertissement avant plus grave. La prochaine étape...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :