Opération de crowdfunding pour lancer un nouveau magazine à Toulouse, Boudu

 |   |  408  mots
Le 1er numéro sera en kiosque le 4 novembre
Le 1er numéro sera en kiosque le 4 novembre (Crédits : DR)
Il y a du (re)nouveau dans la presse toulousaine. Le 4 novembre prochain sortira en kiosque le premier numéro de Boudu, un nouveau magazine mensuel de 84 pages "généraliste et indépendant", inspiré des magazines de société parisiens comme GQ ou Society. Ce nouveau média a été fondé par quatre journalistes, qui lancent une campagne de crowdfunding.

"Dans Boudu, toutes les histoires ont vocation à être publiées, pour peu qu'elles relèvent de l'aventure humaine." Voilà en résumé la ligne éditoriale de ce nouveau média toulousain.

Boudu est un magazine de société, épais de 84 pages, qui sera également disponible en version numérique, et accompagné d'un site internet. Ce nouveau média, dont le premier exemplaire "print" sera en kiosque le 4 novembre, est le pari de quatre journalistes toulousains : Jean Couderc (Toulouse Mag, Objectif News, Touléco, l'Argus des Commerces, l'Express), Matthieu Sartre (Sud Ouest, Toulouse Mag, M, Géo, Néon, Le Parisien), Sébastien Vaissière (Toulouse Mag, fondation de PAN - la revue de l'esprit paysan) et Philippe Salvador (BFM Business, BFMTV).

La maquette et le contenu s'inspirent de ce qui se fait au niveau national (GQ, Vanity Fair, Society) mais le magazine sera diffusé à Toulouse et ses communes environnantes (à Albi et Carcassonne également) au prix de 4,5 euros.

"Nous sommes convaincus qu'il y a une place à Toulouse pour ce média", affirme Jean Couderc, qui occupe le poste de directeur de la publication.

"Il suffit de regarder la typologie toulousaine : beaucoup de richesse intellectuelle avec la recherche et l'enseignement, et 20 000 nouveaux habitants chaque année. Par ailleurs, les villes équivalentes comme Lyon ou Lille disposent de leur magazine de société local, et ça marche. Personne ne remplit ce créneau à Toulouse. Il y a des médias pour l'économie, la politique, les bons plans, mais pas encore pour parler de société."

Campagne de crowdfunding

Demain (jeudi 15 octobre), Boudu lancera officiellement une campagne de crowdfunding sur le site KissKissBankBank. L'objectif fixé est d'atteindre au minimum la somme de 8 000 euros, notamment pour financer une semaine supplémentaire de campagne d'affichage (une première campagne d'une semaine débutera début novembre).

"L'objectif est également de créer une communauté de lecteurs qui s'abonnent et avec qui nous souhaitons être en connivence", expliquent les cofondateurs de Boudu, réunis sous la forme d'une Scop : Éditions 31.

"Nos deux seules sources de revenu sont les ventes et les espaces publicitaires. Nous tenons à cette indépendance et, pour cela, nous avons besoin de lecteurs."

La première couverture de Boudu sera consacrée à l'ancien rugbyman devenu baryton, l'Argentin Omar Hasan.

"Ce choix de couverture et la photo qui l'accompagne (Omar Asan en costume et crampons, NDLR) disent beaucoup de nous : nous pensons qu'il faut s'informer, mais avec le sourire", conclut Jean Couderc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2015 à 7:45 :
Bravo!
Tous nos souhaits de réussite.
Venez nous voir dans nos studios à MURET
Cordialement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :