Quand les citoyens prennent en main la transition énergétique

 |   |  1115  mots
Le 11 juin prochain, Icea inaugurera sa première centrale photovoltaïque installée sur le gymnase de Donneville.
Le 11 juin prochain, Icea inaugurera sa première centrale photovoltaïque installée sur le gymnase de Donneville. (Crédits : DR)
Devenir producteur d'énergies renouvelables en plaçant son argent dans des coopératives citoyennes, en France l'idée séduit et est en plein essor. Dans l'agglomération toulousaine, deux collectifs ont décidé de mettre en place cette initiative en finançant l'installation de panneaux photovoltaïques sur des bâtiments publics.

Utiliser son épargne pour développer des coopératives qui produisent et vendent de l'électricité issue des énergies renouvelables...au pays du nucléaire, l'idée interpelle. Car en matière d'énergie atomique, la France est une championne. En 2017, d'après les données publiées par le Réseau de transport électrique (RTE), 71% de la production d'électricité proviendrait des centrales nucléaires. Celle issue des énergies renouvelables est de son côté bien plus modeste : 18,4% mais partout dans l'Hexagone essaiment des collectifs qui oeuvrent pour faire augmenter cette part dans le mix énergétique français. "Je m'intéressais à la transition énergétique, alors quand des élus de la communauté d'agglomération du Sicoval (située dans le sud-est toulousain, elle regroupe 36 communes ndlr) ont lancé des ateliers de réflexion pour favoriser l'émergence de structures sur les énergies renouvelables, j'y ai tout de suite participé", se remémore Jean-Paul Gardette lorsqu'il évoque les débuts d'Icea (Initiative citoyenne pour une énergie alternative).

Energie citoyenne

Icea vient de fêter ses un an (Crédits : DR)

Cette Scic (société coopérative d'intérêt collectif) dont il est le président, fête tout juste ses un an d'existence. L'idée de la structure : le pilotage par un groupe de citoyens du financement, de la pose et de la maintenance...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :