La future "Occitanie Tower", premier gratte-ciel de Toulouse

 |   |  502  mots
La future Occitanie Tower
La future "Occitanie Tower" (Crédits : Studio Libeskind-Campagnie de Phalsbourg)
Une tour de 40 étages abritant un hôtel Hilton, des bureaux, des commerces et un restaurant panoramique : Toulouse Métropole et SNCF Immobilier ont profité du Mipim à Cannes, le marché international des professionnels de l'immobilier, pour dévoiler le projet "Occitanie Tower" et le nom de l'équipe lauréate choisie pour construire la future tour du quartier Matabiau.

Fin du suspense pour un projet au calendrier parfaitement millimétré.

On rembobine. En octobre 2016, SNCF Immobilier, qui joue un rôle d'ensemblier avec les collectivités pour définir les conditions de valorisation des biens fonciers situés dans le périmètre de la gare Matabiau, lançait une consultation auprès de promoteurs et d'investisseurs pour la réhabilitation de l'ancien bâtiment du tri postal. Objectif ? Transformer ce foncier de 2 000 m2 très contraint, en immeuble mixte (potentiellement de grande hauteur) de logements et bureaux.

En décembre dernier, à l'occasion du salon de l'immobilier de bureaux à Paris, le nom des cinq équipes mixtes (promoteurs, architectes) présélectionnées étaient dévoilés.

Lire aussi : Futur quartier d'affaires Matabiau : projet haut de gamme cherche investisseurs

Une équipe sélectionnée

C'est finalement à Cannes, au marché international des professionnels de l'immobilier (Mipim) ce mercredi 15 mars, que Jean-Luc Moudenc et Benoît Quignon, le directeur général de SNCF Immobilier, ont dévoilé le nom de l'équipe lauréate.

Il s'agit de l'équipe composée du promoteur Compagnie de Phalsbourg (maître d'ouvrage) et des agences d'architecture Daniel...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :