Promologis dans le top 15 des entreprises sociales de l'habitat, interview de Philippe Pacheu

 |   |  642  mots
Philippe Pacheu
Philippe Pacheu
Avec une croissance de 5 % par an ces trois dernières années, Promologis affiche un réel dynamisme et prévoit de faire progresser le chiffre d'affaires de 40 % pour atteindre 166 M€ d'ici 2017. Philippe Pacheu, président du directoire, détaille ses perspectives et ses programmes phares pour 2013. Interview. Quel bilan pour l'activité du groupe Promologis en 2012 ?

Avec une croissance de 5 % par an ces trois dernières années, Promologis affiche un réel dynamisme et prévoit de faire progresser le chiffre d'affaires de 40 % pour atteindre 166 M€ d'ici 2017. Philippe Pacheu, président du directoire, détaille ses perspectives et ses programmes phares pour 2013. Interview.

Quel bilan pour l'activité du groupe Promologis en 2012 ?
Le groupe Promologis est positionné sur trois grandes régions : Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Paca, et nous avons livré 1 280 logements à la location ou à la vente en 2012. Promologis représente à ce jour 21 588 logements sociaux en Midi-Pyrénées, avec environ 1 000 logements / an et une croissance supérieure à 5 % par an, ces trois dernières années. Notre chiffre d'affaires s'élève à 118 M€ et nous avons investi 170 M€ l'année dernière. A fin 2012, le groupe comptait 1 458 logements en cours de construction. La rénovation de l'existant fait aussi partie de notre stratégie avec 600 à 1 000 logements rénovés chaque année. D'ici 2020, nous prévoyons d'investir 125 M€ dans ce segment et de rénover un total de 11 000 logements.
Ces chiffres nous positionnent dans les 15 premières entreprises sociales pour l'habitat en France.

Quelles sont vos perspectives et votre stratégie de développement ?
Nous prévoyons de faire progresser notre chiffre d'affaires de 40 % pour atteindre 166 M€ d'ici 2017, avec une offre nouvelle de 1 150 logements livrés. A cette échéance, notre parc locatif devrait aussi atteindre 28 000 logements, soit une progression de près de 20 %.
Nous allons pour cela déployer notre présence en particulier en Provence-Alpes-Côte d'Azur en absorbant dès cette année notre filiale régionale de l'habitat. Nous menons par ailleurs, une stratégie de déploiement dans les cœurs de villes. Ainsi nous venons d'acquérir à Marseille 51 logements dans un bâtiment Haussmannien près du Vieux Port. Nous y lancerons des travaux cet été et y conventionnerons des logements via un prêt locatif social. C'est une démarche identique que nous menons avenue Jean-Jaurès à Toulouse avec le rachat de la résidence Pré Catelan qui compte 124 logements. Dans cette dernière opération, nous avons multiplié les financements avec Ciléo Habitat et la Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées auxquels nous sommes adossés, et qui détiennent ensemble 89 % du capital social du groupe. Dans le détail, Promologis a acquis 83 logements, dont 65 seront destinés à la location, 50 en PLUS et 16 en PLS. Cinq feront l'objet d'un démembrement pour être vendus en usufruit locatif et 10 seront mis à la vente à un prix moyen de 2 500 €/m2 HT. Ciléo Habitat a de son côté acquis 43 logements pour les mettre en location et la Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées est sur le point d'acquérir les deux commerces du rez-de-chaussée.

Votre production est-elle néanmoins affectée par la crise et quels sont vos programmes phares en 2013 ?
Nous avons en ce moment quelque 300 logements en attente en Midi-Pyrénées compte tenu des difficultés que rencontrent parfois les promoteurs privés à aller au bout de certains de leurs programmes. Ceci est bien sûr une conséquence de la crise et c'est aussi lié au principe de la VEFA (vente en l'état futur d'achèvement). En Midi-Pyrénées 30 % de notre production se fait en VEFA et le pourcentage atteint 50 % en PACA.
Nous mènerons néanmoins plusieurs programmes phares cette année. A la Cartoucherie notamment où nous sommes sur le point de déposer le permis pour l'îlot 5, constitué de 148 logements, en partenariat avec Cogedim et Pitch Promotion. Ce programme comptera l'un des premiers bâtiments locatifs passiv'haus de Midi-Pyrénées.
Nous menons aussi une vaste opération de démolition reconstruction à Muret et deux opérations globales (constituées de collectifs et pavillons pour les séniors) à Labège et Roques-sur-Garonne.

Propos recueillis par Béatrice Girard
©photo DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :