Résidences secondaires : l'Occitanie, l'eldorado des Français ?

En France, c'est bien la région Occitanie qui compte le plus de résidences secondaires sur son territoire. Habitants de la région, résidents hors-région et étrangers se partagent près d'un demi-million de résidences ponctuelles sur une poignée de départements. Mais la crise sanitaire pourrait donner une lecture autre de la situation dans les années à venir.

4 mn

L'Occitanie est la région qui abrite le plus de résidences secondaires en France.
L'Occitanie est la région qui abrite le plus de résidences secondaires en France. (Crédits : Rémi Benoit)

Et si l'Occitanie était plus que jamais la région "vacances" des Français ? À en croire une étude que vient de dévoiler l'Insee, le constat principal pourrait être celui-ci... Selon l'institut, la région aux 13 départements dénombre aujourd'hui 501.000 résidences secondaires, au sens fiscal du terme. En résumé, ce sont des logements meublés, soumis à la taxe d'habitation, mais non occupés en permanence.

Lire aussi 4 mnImmobilier neuf : l'offre ne repart toujours pas, Toulouse proche d'un cap symbolique

Ce demi-million de logements occasionnels représente aujourd'hui 13,5% des logements de la région, soit bien plus que la moyenne nationale selon l'Insee, jaugée à 8,8%. Sans surprise donc, l'Occitanie est la région de France qui compte le plus de résidences secondaires, devant Provence-Alpes-Côte d'Azur et Auvergne-Rhône-Alpes. Elle abrite ainsi 16% des résidences secondaires de la métropole.

"Le nombre de résidences secondaires s'est accru très fortement sur les cinquante dernières années, notamment dans les années 70-80 en lien avec la mission Racine (mission interministérielle d'aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon, ndlr), et plus qu'au niveau national. Dans la région (Occitanie), il a été multiplié par 4,5 depuis 1968 contre 2,3 pour les résidences principales", justifie l'organisme dans son compte-rendu.

Les bords de l'Occitanie séduisent

Néanmoins, leur répartition sur l'ensemble de l'Occitanie est loin d'être égalitaire. Par exemple, en Haute-Garonne, ces locaux ne pèsent que 4% de l'offre totale de logements du département. Ce chiffre grimpe seulement à 10% pour le Gers, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. À l'inverse, et sans suspense, le littoral a la côte.

"En Occitanie, les résidences secondaires sont particulièrement nombreuses le long du littoral méditerranéen : les intercommunalités situées sur le littoral regroupent 41% des résidences secondaires, soit presque le double des zones de montagne (22%). Les 37% restantes sont dispersées sur les autres espaces du territoire régional", détaille l'Insee.

Insee résidence secondaire

Une poignée de départements de l'Occitanie concentre les résidences secondaires du territoire (Crédits : Insee).

Cette diversité géographique offerte à l'Occitanie est d'ailleurs à l'origine de cette attractivité sur le sujet, à en croire les auteurs de l'étude.

"L'attractivité de la région, par son climat et par la variété de ses territoires (littoral, montagne, espaces ruraux ou urbains) explique cette présence importante de résidences secondaires", est-il inscrit dans le rapport.

Qui détient ces résidences secondaires ?

Et contrairement aux idées reçues ces demeures n'appartiennent pas qu'à des habitants de la région parisienne. D'après l'Insee, la provenance des propriétaires est assez partagée. Tout d'abord, 47% des propriétaires de résidences secondaires sont des habitants de l'Occitanie et 43% d'une autre région métropolitaine, dont 11% de l'Île-de-France. Le dernier décile est attribué à des étrangers. L'organisme va même plus loin en dégageant deux tendances : les résidences de montagne appartiennent majoritairement aux habitants de la région, à l'inverse des locaux le long du littoral méditerranéen, qui sont davantage la propriété des habitants hors Occitanie.

"En Occitanie, 50 000 résidences secondaires sont détenues par des personnes vivant à l'étranger, soit 10 % de l'ensemble du parc de la région. Elles sont particulièrement nombreuses dans l'Hérault et les Pyrénées-Orientales (12 000 dans chacun de ces départements). Les pays d'origine les plus représentés sont le Royaume-Uni (14 500 résidences secondaires), la Belgique (8 800) et l'Espagne (5 700). Viennent ensuite l'Allemagne et la Suisse (5 000 pour chacun de ces pays)", complète l'Insee.

Insee résidence secondaire

La répartition des propriétaires de résidences secondaires sur l'Occitanie.

Néanmoins, les enseignements de cette étude sont à prendre avec des précautions, l'étude se basant sur des chiffres de 2017. Depuis, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a créé une nouvelle dynamique au marché des résidences secondaires, à l'image des maisons en pierres que les investisseurs s'arrachent sur les hauteurs de l'Ariège, notamment dans les environs de Cominac.

Lire aussi 5 mnImmobilier ancien à Toulouse : comment la crise pose les bases d'une bulle spéculative

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.