Une flambée des prix disparate à Toulouse (3/7)

 |   |  923  mots
La Chambre des notaires observe un prix médian dans l'ancien de 2 600 euros le m2 pour les appartements entre juin 2017 et mai 2018
La Chambre des notaires observe un prix médian dans l'ancien de 2 600 euros le m2 pour les appartements entre juin 2017 et mai 2018 (Crédits : Rémi Benoit)
La quatrième ville de France affiche des prix de l’immobilier relativement modérés, avec toutefois d’importantes disparités. Revue en détail des valeurs relevées, quartier par quartier, dans l’ancien et le neuf.

"Toulouse a beau être la quatrième ville de France la plus peuplée (avec 471 941 habitants d'après les derniers chiffres de l'Insee, ndlr), elle n'est que 8e en terme de prix de vente et la 11e au niveau du prix des loyers. Les prix sont élevés mais en comparaison avec d'autres villes de France, elle reste abordable", constate Patrick Saint-Agne, le président de la Fédération des promoteurs immobiliers d'Occitanie.

Pour les logements neufs, l'institution a relevé prix moyen dans la ville de 3 845 euros le m2 au second trimestre 2018 avec une croissance de 9,1% par an en moyenne depuis 2014. Du côté de l'ancien, la Chambre des notaires observe un prix médian de 2 600 euros le m2 pour les appartements entre juin 2017 et mai 2018. Cela reste modéré quand on sait qu'à Bordeaux le neuf s'élève à 4 500 euros le m2 (d'après Belin promotion) et l'ancien à 3 550 euros le m2 selon la Chambre des notaires girondine.

Croissance à deux chiffres dans l'hypercentre

En regardant de plus près les quartiers de la Ville rose, "le triangle d'or" Saint-Georges-Saint-Étienne-Carmes fait toujours la course en tête. D'après les notaires, les appartements anciens affichent un prix médian de 4 500 euros...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :