Immobilier : le logement pèsera-t-il sur la présidentielle de 2017 ?

 |   |  702  mots
À Toulouse, l'Unis a réalisé la dernière étape de son tour de France pour mesurer les attentes en termes de logement
À Toulouse, l'Unis a réalisé la dernière étape de son tour de France pour mesurer les attentes en termes de logement (Crédits : ON / Rémi Benoit)
L’Unis (union des syndicats de l’immobilier) a achevé à Toulouse son tour de France pour mesurer les attentes propres à chaque territoire en matière de logement. Un manifeste sera soumis à chaque candidat à la présidentielle.

Avant chaque échéance présidentielle, le sujet du logement revient comme un vieux serpent de mer.

La fondation Abbé Pierre a lancé le débat le 19 septembre dernier sa campagne #onattendquoi, une plateforme virtuelle interactive qui a pour but de sensibiliser au mal logement et d'interpeller les candidats à la présidentielle. Ils seront notamment invités par l'association à la présentation du 22e rapport sur l'état du mal logement en France, le 31 janvier prochain à la Défense.

De leur côté, les professionnels de l'Unis, le syndicat majoritaire des administrateurs de biens, des syndics de copropriété et des promoteurs rénovateurs, avaient entamé un tour de France de 11 métropoles avant l'été, et le président national Christophe Tanay, était à Toulouse le 22 septembre dernier pour l'ultime étape.

"Nous sommes allés à la rencontre des décideurs politiques régionaux, afin de mesurer les attentes et les problématiques propres à chaque territoire en matière de logement", a introduit le président de l'Unis."À l'issu de ce tour de France, nous rédigerons un manifeste avec des propositions adaptées aux besoins des citoyens, que nous remettrons à chacun des candidats à la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :