Val Tolosa : les opposants attendent une réponse ferme du Département

 |   |  1061  mots
Blocage du chantier ce mercredi 16 septembre.
Blocage du chantier ce mercredi 16 septembre. (Crédits : Rémi Benoit)
Le collectif "Non à Val Tolosa" a entamé la semaine dernière un blocage permanent du chantier de centre commercial prévu à Plaisance-du-Touch. Les opposants prévoient un grand rassemblement le 26 septembre prochain et demandent à Georges Méric, le président socialiste du Conseil départemental de Haute-Garonne, de clarifier sa position concernant les voies d'accès au site. Le point sur un dossier qui n'est pas sans rappeler l'affaire du barrage de Sivens.

Tous les matins vers 6h, ils sont une trentaine à se poster devant le chantier de la future -voie d'accès nécessaire à la réalisation du projet de centre commercial Val Tolosa. Les travaux ont commencé même si la construction n'a toujours pas été autorisée par le Conseil départemental de Haute-Garonne, compétent pour les questions de voirie.

"Nous nous relayons toute la journée pour qu'il y ait toujours une quinzaine de personnes pour bloquer l'accès au site. Certains engins ont réussi à contourner la route en passant par les prés mais le chantier est très ralenti. Les gros camions qui doivent déposer des cailloux ne peuvent pas passer et les petits engins vont bientôt être à court de gasoil", décrit Jutta Dumas, une riveraine qui mène l'opposition à la construction du centre commercial.

Depuis ce mardi 15 septembre, le collectif Non à Val Tolosa a entamé un blocage permanent du chantier. Un grand rassemblement est programmé le 26 septembre pour dénoncer ce projet considéré comme "un grand projet inutile".

63 000 m2 de surface de vente

Implanté sur le plateau de la Ménude à Plaisance-du-Touch, le projet Val Tolosa prévoit 63 250 m2 de surface de vente, un hypermarché, 150...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :