Reden Solar fait bourgeonner les premiers kiwis rouges français

 |   |  712  mots
Grâce à ses serres photovoltaïques, Reden Solar fournit aux agriculteurs un environnement favorable aux cultures.
Grâce à ses serres photovoltaïques, Reden Solar fournit aux agriculteurs un environnement favorable aux cultures. (Crédits : Rémi Benoit)
A quelques kilomètres d’Agen, les serres de Jean-Michel Aurières produisent du kiwi rouge, une variété nouvelle. Les plants sont protégés des aléas climatiques – gel, vent, grêle et même chaleur trop intense – par des serres de haute qualité couvertes de panneaux photovoltaïques conçus et exploités par le fournisseur d’énergie solaire Reden Solar.

Cet automne, l'exploitation familiale de Jean-Michel Aurières à quelques kilomètres d'Agen, réalise sa première récolte de kiwis. Et pas n'importe quel kiwi... Du kiwi rouge, une variété douce, peu acide avec un léger goût de banane, dont il est à ce jour le seul producteur français. Cinq tonnes à l'hectare de rendement. Une performance honorable dix-huit mois seulement après avoir mis en terre les premiers plants...

Pour y parvenir, les plants de kiwis rouges de Jean-Michel Aurières bénéficient de conditions toutes particulières. Ils poussent sous des serres Venlo, intégralement vitrées dont les ouvrants supérieurs s'ouvrent et se ferment automatiquement en fonction de la température intérieure. Les conditions - température et hygrométrie - sont donc toujours optimales pour la pousse des kiwis.

Reden Solar

C'est la seule production en France de kiwi rouge. (Crédits : Rémi Benoit)

Plantés en mai 2018, les lianes atteignent allègrement les 3-4 mètres, bien au-delà de la taille qu'ils afficheraient en plein champ. Par ailleurs, l'agriculteur lot-et-garonnais ne se serait jamais risqué à planter ses kiwis en extérieur. "Ce sont des plantes très fragiles, qui se blessent au moindre coup de vent et une fois blessée la plante est d'autant plus sensible à la bactériose", explique-t-il.

Un modèle de l'agrivoltaïsme

Avec ses 9 hectares de serres, Jean-Michel Aurières dispose d'un outil de production performant qui devrait lui permettre de récolter jusqu'à 30-35 tonnes à l'hectare à pleine maturité des plants, d'ici quelques années. Sans doute un investissement colossal ? Même pas. L'agriculteur a investi 500 000 euros pour l'achat des plants, les poteaux de soutien et l'irrigation. Une somme conséquente pour une modeste exploitation familiale, mais sans commune mesure avec le coût d'acquisition des serres Venlo. Sa recette ? Un accord avec Reden Solar, l'un des principaux producteurs d'énergie solaire en France, dont l'actionnariat est partagé depuis février 2017 entre Infravia (53%) et Eurazeo (47%).

"Ce que vous avez sous les yeux, c'est l'exemple même du modèle économique que nous développons depuis plus de dix ans : l'agrivoltaïsme", se réjouit Jean-Jacques Arribe, le directeur général de Reden Investissements.

Reden Solar panneaux solaires

Les panneaux solaires qui équipent la serre sont fournis par Reden Solar. (Crédits : Reden Solar)

Ce terme représente le mariage heureux entre la production énergétique solaire en toiture et l'exploitation de produits agricoles sous serre. L'intégralité de la serre exploitée par Jean-Michel Aurières est, en effet, couverte de panneaux photovoltaïques exploités par Reden Solar. Le producteur d'énergies prend à sa charge l'installation du bâtiment et des panneaux, soit ici 15 millions d'euros. "Et Reden Solar s'occupe de tout, du développement du projet jusqu'à sa construction en passant par le financement et les démarches administratives auprès des pouvoirs publics", souligne Jean-Jacques Arribe. Pour assurer sa viabilité, l'exploitant d'énergie solaire passe des baux de 30 ans avec les exploitants agricoles, durée au bout de laquelle la serre devient la propriété de l'agriculteur.

S'implanter sur des sols pauvres ou dégradés

"Nous voulons désormais développer la coexistence entre la pose de panneaux photovoltaïques au sol et des cultures intermédiaires de valorisation, comme de la luzerne", annonce le dirigeant.

Pour cela, Reden Solar prévoit l'installation de "champs" de panneaux sur des terrains pauvres ou dégradés. La luzerne ou d'autres légumineuses poussant facilement sur des sols pauvres et l'enrichissant par la fixation de l'azote capté dans l'atmosphère par ces légumineuses. "Ainsi, non seulement nous n'utilisons pas de terres agricoles de qualité, mais on les valorise doublement".

Reden Solar

L'ombre des panneaux est l'un des nombreux avantages de l'installation (Crédits : Rémi Benoit).

La serre avec panneaux photovoltaïques permet aussi aux cultures de bénéficier de l'ombrage pendant les périodes de fortes chaleurs estivales. Intéressant avec la hausse annoncée des températures dans les années à venir. Dernier avantage de la serre pour l'agriculteur Jean-Michel Aurières : avec ses conditions de culture étroitement contrôlées, celles-ci permettent de réduire très significativement la quantité de traitements phytosanitaires. Un constat qui lui permet d'envisager un passage en bio sous 2 à 3 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2019 à 14:21 :
Reden Solar et Jean-Michel Aurières seront présents le 3 décembre à la conférence destinée aux professionnels agricoles : "Augmenter ses revenus, diminuer ses charges" : Forum SAMA (9h15, Centre de Congrès d'Agen)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :