LIVE Vidéo - La Tribune présente les dispositifs de soutien aux entreprises face au Covid-19

 |   |  150  mots
La Tribune et ses partenaires présentent les dispositifs de soutien à l'économique face au covid-19.
Dès 10h30, mardi 24 mars, La Tribune et d'autres acteurs décrypteront les dispositifs de soutien aux entreprises pour les aider à surmonter la crise du covid-19. Ainsi, à l'occasion d'une table ronde numérique, diffusée en live sur notre site internet, La Tribune et des experts répondront aux interrogations des décideurs économiques et dirigeants en cette période de ralentissement économique.

Afin de faire face à cette crise sanitaire sans précédent, en train de se transformer en crise économique, votre média La Tribune vient épauler les entreprises. Pour vous aider à surmonter cette période difficile, La Tribune réunira à partir de 10h30, mardi 25 mars, plusieurs acteurs comme la CCI, la BPI, et l'Ordre des Experts-comptables, à l'occasion d'une table-ronde numérique diffusée en live et accessible à tous sur notre site internet, gratuitement (via cet article).

Ainsi, depuis chez vous, dans votre salon ou votre bureau personnel, vous aurez l'occasion de découvrir les dispositifs élaborés pour vous venir en aide en cette période compliquée pour l'économie nationale. Prêts à taux zéro, numéros verts, reports de charges, fonds de solidarité... Ces experts partageront les aides à disposition des entreprises, selon leur profil, et apporteront leur analyse sur la situation que l'écosystème traverse actuellement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2020 à 9:01 :
Bonjour,
Il ne serait pas plus judicieux si vous organisiez un débat national sur la gestion globale de la planète par rapport à la préservation des forêts primaires et la protection de la faune sauvage pour éviter la transmission de coronavirus, plutôt que de penser toujours au court terme et à l'argent? Ce débat pourrait s’enchaîner avec un débat international avec les représentants de tous les pays touchés ou en voie de le devenir
Merci de votre retour
Mme Via Ordorika, Docteur en écotoxicologie
a écrit le 24/03/2020 à 10:45 :
un client a fait une demande à EDF qui lui a répondu qu'il devait payer et faire une demande auprès de BPI pour obtenir un financement
a écrit le 24/03/2020 à 10:43 :
je suis expert-comptable et pose la question suivante :
qu'est-il prévu pour le dirigeant (président ou gérant) qui doit fermer son entreprise ? entre-t-il dans le schéma d'indemnisation des 1500€

Par ailleurs le gouvernement s'est-il assuré d'une modularité des 1500€ car il sera très facile pour les auto-entrepreneurs de "tricher" sur leurs déclarations de CA alors que les micro entreprise au réel ont des chiffres clairs
a écrit le 24/03/2020 à 10:42 :
Il semble que rien n'a été prévu concernant les Gérants majoritaires et président de SAS qui ont été obligés de fermer leurs entreprises (sociétés)

Il a été toutefois prévu une aide via le portail DGFIP pour les TPE, les libéraux, commerçants, artisans et micro entreprises
a écrit le 24/03/2020 à 9:57 :
Je suis expert-comptable et nous sommes tous submergés et totalement actifs au service de nos clients.
Nous obtenons des réponses mais certaines restent floues.
Entre autres parmi bien d'autres :
L'aide de 1500 euros est-elle cumulable avec l'aide du fond d'aide sanitaire de l'URSSAF (ex RSI) pour les indépendants ? Et si oui, ne faudrait-il que les indépendants attendent pour faire cette dernière demande du fond d'aide sanitaire afin de connaître les dettes réelles à la sortie de crise ?
Le plafond de 2000 euros pour cette aide a-t-il ou va-t-il être revu ?
Merci d'avance pour cette réponse.
a écrit le 24/03/2020 à 9:01 :
Beaucoup d'entreprises ont mis en place le chômage partiel la semaine dernière sous la pression de leurs salariés pour des raisons de sécurité, je pense notamment aux entreprises du BTP ou entreprises industrielles.
L'employeur a une obligation d'assurer la sécurité de ses employés alors qu'ils ne peuvent pas travailler tout en respectant une distance de 1 mètre et ne pas se croiser ? Comment peut on assurer cette sécurité sans avoir accès aux masques ?
La DIRECCT refuse pourtant le droit aux indemnisations de chômage partiel pour ces entreprises.
a écrit le 24/03/2020 à 6:07 :
Pour ceux qui ont recours au teletravail on constate que l efficacite est x pour cent d une activité normale. Or le principe est que ceux qui ont recours au teletravail ne peuvent pas etre en activite partielle Ce principe ne doit il pas etre aménagé pour refléter une réalité d activite partielle du teletravail ?
a écrit le 23/03/2020 à 19:47 :
bonjour,

a priori l'aide accordable de 1500.00 serait versée avec au moins une condition a savoir, baisse du chiffre d'affaires du mois de mars 2020 de plus de 70% par rapport au mois de mars 2019. ne trouvez-vous pas que cette condition est tout simplement excessive, sachant que l'arrêt de l'activité est globalement mi-mars et donc un chiffre d'affaires déjà acquis d'environ 50% et ou pour ceux qui on fait un très mauvais mois de mars 2019 ça ne leur que peut d'espoir de pouvoir percevoir cette aide qui si elle n'est pas très élevé à le mérite d'exister. finalement, la condition de 70% DU CA DE M-1 est-elle judicieuse? ne faut-il pas revoir la copie? sauf si évidement cette prime n'a que pour seule but, un effet d'annonce, car vous savez qu'elle ne sera que très peux versée?
par avance merci de votre réponse?
Réponse de le 24/03/2020 à 10:44 :
Bonjour, entièrement d'accord avec ce commentaire très pertinent.
a écrit le 23/03/2020 à 19:42 :
Quel montant de crédit peut être accordé à une entreprise, sur quelle base ?
a écrit le 23/03/2020 à 19:34 :
Avez vous des informations sur l’aide de 1500 euros pour les auto entrepreneurs et les indépendants ? Les règles d’éligibilité ? Les délais pour faire la demande ? Les délais pour avoir un retour ? On peut s’interroger sur l’intérêt de renouveler la prime exceptionnelle alors même que le problème que rencontre nombre de clients est un problème de trésorerie ...
a écrit le 23/03/2020 à 18:01 :
bonjour

1- pour les prets de trésorerie pouvez donner des précisions :
le chef d'entreprise doit il le faire aupres de sa banque ,doit on passer par BPI
quelles sont les conditions ,le cout (frais de dossier....)?
l'expert comptable peut il le faire pour le compte de ces clients si oui comment ?

- pour l'aide de 1500 € a t on des précisions sur le canal a utiliser pour l'obtenir doit on créer un compte sur le site dedie, l'expert comptable peut il le faire pour le compte de ces clients si oui comment ?

merci pour vos reponses
a écrit le 23/03/2020 à 1:36 :
Quelles mesures sont prises dans d autres pays?
a écrit le 22/03/2020 à 18:29 :
Bonjour,
Comment doit-on traiter les collaborateurs qui ne veulent pas venir travailler car ils ont peur et qui, quelque soit les préventions mises en place, ne se sentent pas en sécurité ?
Les congés ?
Quid de l'accord du collaborateur et ... de leurs durées ..
... car il ne faut pas se berner cela va durer de longues semaines.
Merci
a écrit le 22/03/2020 à 17:20 :
J'ai lancé les mesures sur le chômage partiel et le report des charges sociales.
Il est regrettable que la TVA ne soit pas considérée comme un impôt reportable.
J'ai entrepris auprès de la banque la démarche de demande de report des échéances de remboursement des emprunts: pas encore de réponse.
Réponse de le 22/03/2020 à 17:38 :
Il faudrait parler des garanties ( 90%) données par la BPI sur les crédits. Personne n’évoque les franchises de 4 à 6 mois. Ceci ne va pas inciter les banques à y aller car pendant cette période la garantie ne jouera pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :