AéroForum : la consolidation dans l'industrie aéronautique, un dilemme devenu une obligation ?

 |  | 1222 mots
Lecture 7 min.
La consolidation de la filière aéronautique, seule réponse face à la crise ?
La consolidation de la filière aéronautique, seule réponse face à la crise ? (Crédits : Rémi Benoit)
À l'occasion de l'AéroForum de La Tribune qui s'est tenu il y a quelques jours, nouvelle formule des Trophées de l'Aéronautique, les intervenants ont tenté de démontrer tout l'intérêt d'une consolidation de la filière dans les mois et années à venir. Pourquoi ? Comment ? Que retenir des premières expériences en la matière ? Les réponses.

Depuis le déclenchement de la crise sanitaire, l'industrie aéronautique est à l'arrêt. Aussi bien sur le plan de la productivité, que sur celui du business. Avant ce séisme, une bataille dans les coulisses faisait rage pour une réduction du nombre d'acteurs dans la supply chain (sous la volonté des grands donneurs d'ordres) afin de répondre à une croissance des cadences de production.

Appelées consolidations, "ces opérations sont gelées depuis le mois de mars sauf dans deux cas. Le premier survient quand il faut un rachat ou sinon c'est la mort de la société. Le deuxième cas de figure concerne le segment militaire, le seul segment qui résiste", expliquait tout récemment dans une interview accordée à La Tribune Raphaël Petit, cofondateur du bureau toulousain de la banque de conseil en fusions-acquisitions Oaklins. Et malgré la réticence de certains acteurs dans la filière à voir leur(s) entreprise(s) au profit d'un regroupement, d'autres ne regrettent pas ce choix comme la société Tecalemit, qui a doublé de taille ces dernières années en rachetant fin 2018 un site de Daher qui employait 153 personnes dans la Sarthe.

Lire aussi : Aéronautique : pourquoi la consolidation de la supply chain attendra 2021

"C'est un engagement que nous défendons avec beaucoup de vigueur car nous avons pu en mesurer l'ensemble des apports. Par ce doublement de taille et l'atteinte d'une taille dite critique, nous avons bénéficié d'expertises beaucoup plus...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :