Respirateurs : pourquoi Arkéa Capital investit dans le Toulousain Airfan

 |  | 573 mots
Airfan, qui conçoit à Toulouse des ventilateurs pour les appareils d'assistance respiratoire, va prendre une nouvelle dimension.
Airfan, qui conçoit à Toulouse des ventilateurs pour les appareils d'assistance respiratoire, va prendre une nouvelle dimension. (Crédits : Air Liquide)
Spécialisée dans la production de ventilateurs centrifuges à destination des appareils d'assistance respiratoire, le Toulousain Airfan vient d'accueillir dans son capital Arkéa Capital, la filiale du groupe bancaire au même nom. Cette prise de participation doit permettre d'accompagner le développement de la société afin d'accroître sa production. Les détails.

C'est une nouvelle passée quelle que peu inaperçue au début de l'été et pourtant, elle mérite une attention particulière, face au contexte sanitaire dans lequel la population mondiale est plongée. Filiale du groupe Arkéa dédiée aux activités de capital investissement, Arkéa Capital a officialisé récemment "une prise de participation minoritaire, autour de 15 à 20%", selon Franck Callé le directeur régional Sud-Ouest de la structure, au sein d'Airfan, basée à Colomiers (Haute-Garonne).

"Nous investissons des tickets pouvant aller d'un à 70 millions d'euros, d'une manière toujours minoritaire car les filiales des banques n'aiment pas investir de façon majoritaire, il...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :