Industrie du futur : le Gifas lance un plan à 22 millions d'euros pour les PME

 |   |  468  mots
Les grandes entreprises, comme ici Liebherr, ont leur usine du futur mais pour les PME du secteur, le cap n'est pas encore franchi.
Les grandes entreprises, comme ici Liebherr, ont leur usine du futur mais pour les PME du secteur, le cap n'est pas encore franchi. (Crédits : Rémi Benoit)
Le Gifas a annoncé mercredi 19 juin au salon du Bourget un plan industrie du futur de 22 millions d'euros pour améliorer la compétitivité des PME de la filière aéronautique et spatiale. Pas moins de 300 entreprises, dont 70 en Occitanie, doivent bénéficier de cet accompagnement.

Latécoère, Liebherr Aerospace, Figeac Aéro... ces dernières années, plusieurs grands noms de la filière aéronautique en Occitanie ont inauguré leur usine 4.0. On y trouve de la fabrication additive, des cobots et une automatisation des processus de production. Mais pour les plus petites entreprises du secteur, dotées de capacités d'investissement moindres, le cap de la digitalisation est loin d'être franchi.

"Toutes les PME doivent penser à la digitalisation"

Pour y remédier, le Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) a présenté mercredi 19 juin au Salon du Bourget un plan industrie du futur sur trois ans (2019-2022) qui a vocation à accompagner 300 PME.

"Toutes les PME doivent penser à la digitalisation et souvent elles sous-estiment les problématiques que cela engendre. Il ne s'agit pas seulement de logiciels mais de changer toute l'organisation du travail. Avec ce programme, nous allons aider ces entreprises à comprendre ce qu'il va falloir acheter comme outils numériques pour que in fine elles soient compétitives et qu'elles remplissent les critères que les grands groupes imposent.

Si ces sociétés ne le font pas, elles seront mises en position de faiblesse et risqueront de disparaître car elles ne seront pas compétitives", alerte Éric Trappier, président du Gifas, interrogé par La Tribune.

Le programme prévoit notamment un accompagnement de 18 mois de la PME avec de la formation par des consultants, la présentation de technologies 4.0, mais aussi l'aide à la connexion de l'ERP (logiciel de gestion) de la société Air Supply (plateforme créée pour partager à la supply chain les informations concernant les commandes et livraison).

"Ce plan est doté d'environ 22 millions d'euros : 5 millions des Régions, 5 millions de l'État, 6 millions du Gifas et le reste, soit 4,5 millions, sera financé par les entreprises", a précisé le président du groupement.

70 PME accompagnées en Occitanie

L'Occitanie, qui regroupe près du tiers des emplois aéronautiques de la filière en France contribuera largement à ce programme avec une subvention de 1,2 million d'euros. Sur les 300 PME, 70 seront accompagnées en Occitanie.

"Après le contrat stratégique de filière signé en décembre dernier, c'est un nouveau cap que nous franchissons  avec le programme industrie du futur. La filière aéronautique et spatiale fait face à une concurrence qui s'intensifie tout particulièrement en Asie. Nous avons une filière en bonne santé mais qui a de nombreux défis à relever. C'est dans une période de bonne stabilité économique que nous devons anticiper les mutations et préparer l'avenir. Nous voulons franchir un cap sur la transition numérique", a indiqué la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga.

Lire aussi : Bourget 2019 : Airbus et ses sous-traitants en quête d'un modèle XXL

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :