ERDF lance à Toulouse le concours "technicien 3.0" à destination des startups

 |   |  566  mots
Les électriciens seront-ils bientôt dotés de casques de réalité virtuelle ?
Les électriciens seront-ils bientôt dotés de casques de réalité virtuelle ? (Crédits : ERDF)
Pour la première année, ERDF organise un appel à projets à destination des startups et des PME pour dénicher les fonctionnalités du technicien à l'horizon 2030. Trois sociétés du Sud-Ouest seront primées à l'issue du concours. Avec cet événement, le groupe espère renforcer sa collaboration avec les jeunes pousses et s'inscrire dans la démarche des réseaux intelligents impulsée par le ministère de l'Industrie.

"Nous avons déjà une idée globale de ce que sera capable de faire le technicien ERDF de 2030. J'imagine un agent doté d'outils de géolocalisation, de casques de réalité augmentée et de mécanismes d'alerte pour savoir s'il est sur une ligne sous tension", confesse Jean Paoletti. Le directeur régional de ERDF lancera ce jeudi 30 avril à Toulouse le concours "technicien 3.0". Pour donner des idées aux startup qui vont concourir, le groupe s'est associé à tous les grands noms de l'écosystème toulousain (Tic Valley, La Mêlée, Digital Place, le Fablab Artilect, le pôle de compétitivité Derbi et la French Tech Toulouse) pour organiser dès la semaine prochaine des voyages-découverte des métiers ERDF. Les candidats devraient par exemple visiter l'Agence de conduite régionale de Toulouse, la "tour de contrôle" qui veille à la distribution de l'électricité en Midi-Pyrénées.

50 000 euros pour le lauréat national

L'objectif est de donner aux jeunes pousses de l'inspiration pour inventer des technologies innovantes, afin d'améliorer les interventions des techniciens. Au mois de juillet, les startups participant au concours devront présenter leur idée devant le jury de la direction régionale d'ERDF. En septembre, les trois entreprises primées gagneront entre 3 000 et 6 000 euros, et un contrat de partenariat avec l'électricien. Les lauréats régionaux seront ensuite en lice pour les prix nationaux. La première récompense sera  dotée de 50 000 euros.

Se rapprocher des startups

Avec cet événement, ERDF espère renforcer sa collaboration avec les jeunes pousses régionales et développer des "réseaux intelligents". Ces "smart grids" font partie des 34 chantiers prioritaires de "La Nouvelle France Industrielle" lancée en 2014 par Arnaud Montebourg alors ministre du Redressement productif. Les réseaux électriques intelligents ont pour objectif d'éviter d'avoir à construire de nouvelles lignes et d'éliminer les problèmes liés à l'intermittence de certaines sources (solaires, éolien). Dans cette optique, la direction régionale d'ERDF a déjà entamé une dizaine de contrats d'expérimentation avec des startups locales.

"Depuis deux ans, nous travaillons avec Sigfox pour mieux ausculter le réseau en milieu rural. Nous voulons développer notre propre réseau connecté basé sur la même technologie que Sigfox. Grâce à des capteurs, nous pourrons mesurer la température, la vitesse du vent et identifier plus facilement à distance l'origine des perturbations sur le réseau haute tension", détaille Jean Paoletti.

Pour ce type de projet encore au stade expérimental, ERDF est prêt à débourser plusieurs milliers voire des dizaines de milliers d'euros. Une aubaine pour les jeunes pousses mais pas seulement. "Il faut voir aussi ce que ces technologies rapportent aux grandes entreprises", relève Tony Marchand, le directeur général du cluster Digital Place. La startup Upetec travaille ainsi avec ERDF sur un outil de maintenance prédictive basée sur le big data. En recoupant les données issues du réseau électrique avec des données météorologiques, de développement de la végétation ou encore de démographie, l'entreprise serait capable de prévenir les phénomènes à l'origine de coupures. "Cette technologie permettrait de réaliser 30 % de gains sur la maintenance", précise Tony Marchand. En 2014, ERDF a investi 440 millions d'euros sur les 230 000 kilomètres de réseau électrique du Sud-Ouest.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :