Aéronautique : CS Group recrute 150 personnes à Toulouse

En pleine croissance, CS Group prévoit de recruter 150 personnes à Toulouse où la société emploie déjà 750 collaborateurs. Spécialisé dans la conception de systèmes critiques, le groupe développe dans la Ville rose des logiciels embarqués pour Airbus et des outils pour démocratiser l'accès aux données Copernicus.

4 mn

Les annonces de recrutement s'enchaînent dans la filière aéronautique à Toulouse.
Les annonces de recrutement s'enchaînent dans la filière aéronautique à Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)

Après la vague de plans sociaux durant l'année 2020, les annonces de recrutement s'enchaînent dans la filière aéronautique toulousaine. En fin d'année, la société d'ingénierie SII Sud-Ouest dévoilait un plan de 200 emplois à pourvoir dans la Ville rose, l'équipementier Liebherr Aerospace table sur 80 embauches cette année, le spécialiste de la peinture et de la MRO Airplane prévoit 40 postes... sans compter les 6.000 recrutements prévus par Airbus en 2022 qui devraient irriguer le bassin toulousain.

Lire aussi 4 mn"Airbus est de retour sur le marché de l'emploi" (Thierry Baril, DRH)

Lire aussi 6 mnAéronautique : l'emploi redémarre à Toulouse mais y aura-t-il assez de bras ?

Croissance de 30% des effectifs d'ici à 2024

C'est au tour de CS Group de divulguer un vaste plan de recrutement de 600 collaborateurs dans le monde dont 150 embauches prévues sur son site de Toulouse. Parmi les 150 emplois à pourvoir à Toulouse figurent des postes de développeurs, architectes système d'information, directeur de projets, consultants et ingénieurs en cybersécurité et enfin de data analysts.

Spécialisé dans la conception de systèmes critiques pour l'aéronautique, le spatial et la défense, l'ETI emploie 2.200 salariés au global dont 750 dans la Ville rose.

"CS Group a atteint 250 millions de chiffre d'affaires en 2021 et prévoit 10% de croissance cette année. L'ambition pour 2024 est de faire progresser de 50% notre chiffre d'affaires qui culminera à 400 millions d'euros et de croître de 30% notre effectif", indique Olivier Sonneville, DRH de CS Group.

Cette croissance du groupe est notamment portée par l'essor de son activité défense et sécurité. CS Group vient notamment d'être retenu par Thales dans le cadre d'un contrat avec le ministère des Armées pour le maintien en conditions opérationnelles et de sécurité de l'ensemble des moyens de communications du contrôle aérien militaire français et des centres de commandement et contrôle (C2) associés. Un marché d'un montant global de l'ordre de 240 millions d'euros sur une durée de 10 ans.

Logiciels embarqués pour Airbus et programmes spatiaux

Dans la Ville rose, les effectifs de CS Group sont davantage affectés aux activités aéronautiques et spatiales de la société. Côté aéronautique, CS Group réalise des logiciels embarqués pour Airbus et des équipementiers de la filière mais aussi des activités de cybersécurité, de data engineering et data science et de digitalisation des processus industriels.

Dans le spatial, le groupe a notamment contribué à la démocratisation de l'accès aux données du programme européen d'observation de la Terre Copernicus en facilitant l'accès aux données depuis le cloud, en créant une cellule de support pour répondre aux questions de ces utilisateurs novices et en mettant sur pied un programme de formations. "Grâce au programme Copernicus, énormément de données sont disponibles gratuitement. Par contre, pour les exploiter, il faut avoir un certain niveau de connaissances en télédétection mais également des outils pour traiter la donnée. Rien que visualiser une image satellite Sentinel 2 demande des logiciels spécifiques", pointait dans les colonnes de La Tribune en octobre dernier Eric Guzzonato, directeur de programmes au sein de la division espace de CS Group.

Lire aussi 7 mnCopernicus : comment Toulouse fait fructifier la masse de données sur l'état de la Terre

CS Group est également partenaire d'Airbus DS sur le projet EGNOS V3, nouvelle génération du système européen d'augmentation du signal de géopositionnement par satellite, qui a pour mission de renforcer et de garantir la précision, la fiabilité et la sécurité des signaux émis par les constellations Galileo (Europe) et GPS (USA). Airbus a confié en particulier à l'ETI le développement de deux sous-systèmes critiques de ce dispositif. CS Group va également apporter une expertise en matière de big data dans le projet AI4 GEO qui vise à développer une solution de production d'information géospatiale 3D automatique.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.