Latécoère : le plan social réduit à 246 postes supprimés

 |  | 635 mots
Lecture 3 min.
246 suppressions de postes sont prévues dans la branche aérostructure de Latécoère.
246 suppressions de postes sont prévues dans la branche aérostructure de Latécoère. (Crédits : Rémi Benoit)
Après quatre mois de négociations, l'impact du plan social a été revu à la baisse chez l'équipementier aéronautique Latécoère. 246 suppressions de postes sont prévues contre 345 initialement sur l'activité aérostructure. Par ailleurs, l'activité partielle permet de sauver les 130 emplois menacés sur la branche interconnexion. Les deux activités seront réunies cet été sur le site historique de Latécoère à Toulouse.

À l'annonce du plan social le 25 septembre dernier, les syndicats avaient parlé de "coup de masse". L'équipementier toulousain tablait sur 475 suppressions de postes en France, soit un tiers de ses effectifs. Le coup de massue sera moins important que prévu. Au terme de quatre mois de négociations, la direction et les syndicats sont arrivés à un compromis qui réduit la casse sociale.

246 postes supprimés dans la branche aérostructure

Au niveau de la première branche de Latécoère dédiée aux aérostructures (portes, éléments mécaniques d'avions), un accord a été signé le 1er février par la direction et deux syndicats (FO, CFE-CGC ; la CGT s'y est opposé). Il prévoit 246 postes supprimés au lieu de 345 initialement (sur un effectif total de 827 salariés).

"Il...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :