Latécoère : pour sauver 114 postes, la direction propose un APC et mise sur l'APLD

 |  | 530 mots
Lecture 3 min.
Siège de Latécoère à Toulouse.
Siège de Latécoère à Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)
Les négociations se poursuivent au sein de l'équipementier Latécoère qui a annoncé en septembre un plan social pour supprimer un tiers de ses effectifs en France. Concernant la branche interconnexions, la direction propose de passer de 345 à 231 suppressions de postes en mettant en place l'activité partielle de longue durée, mais aussi en ouvrant un accord de performance collective (APC) pour revenir sur certains acquis sociaux. Les syndicats demandent "un coup d'accélérateur" pour sauvegarder plus d'emplois.

Trois mois après le "coup de massue" de l'annonce du plan social, les négociations entrent dans leur phase finale au sein de l'équipementier Latéocère. Pour rappel, le sous-traitant toulousain a annoncé le 25 septembre dernier un "projet de transformation et d'organisation" du groupe qui conduirait à 475 suppressions de postes en France, soit quasiment le tiers des effectifs qui s'élèvent à 1 504 salariés.

Lire aussi : En difficulté avant la crise, Latécoère obtient un prêt garanti par l'État de 60M€

La Ville rose sera durement impactée puisqu'elle concentre la majeure partie des effectifs du groupe. En plus de son...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :