A Toulouse, les livreurs ubérisés, interdits de manifestation, maintiennent leur rassemblement

 |  | 955 mots
Lecture 5 min.
Les livreurs ubérisés proteste notamment contre l’augmentation du prix des commandes et la fin des blocages de compte.
Les livreurs ubérisés proteste notamment contre l’augmentation du prix des commandes et la fin des blocages de compte. (Crédits : Reuters)
Alors que leurs conditions de travail se dégradent d'année en année, les livreurs ubérisés toulousains entendent se réunir ce samedi 5 décembre pour manifester. Un rassemblement qui fait écho à celui du 30 octobre, ce dernier ayant provoqué un succès inattendu. Pour autant, le préfet de Haute-Garonne n'a pas accordé le droit de manifester aux coursiers, provoquant incompréhensions et possibles désobéissances.

« Ce samedi sera un jour de très forte affluence dans les rues de Toulouse notamment parce que tout le monde veut pouvoir faire ses courses de Noël et profiter de la réouverture des commerces. La présence de manifestants viendra accroître l'affluence dans le centre-ville. Le virus circule très activement et les mesures barrières ainsi que le confinement doivent être respectés au maximum. Nous devons rester extrêmement vigilants et attentifs aux autres. Les forces de l'ordre ne tolèreront aucune perturbation liée à ces manifestations. Elles seront pour l'occasion en nombre et très mobilisées. Si la liberté de manifester est un droit inaliénable, celles de se déplacer et de travailler en toute sécurité le sont également", tel est le message communiqué par le préfet de Haute-Garonne Etienne Guyot ce vendredi 4 décembre.

Cette ordonnance s'applique notamment à la grève des livreurs ubérisés prévue le samedi 5 décembre 2020 à 18h30. A travers celle-ci, les coursiers des plateformes Uber Eats, Stuart ou Deliveroo entendent défendre l'augmentation du prix des commandes, la fin de la mise en...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :