Grève à Latelec : "La crise est une aubaine pour délocaliser et supprimer des emplois"

 |  | 927 mots
Lecture 5 min.
Les salariés de Latelec s'inquiètent d'une délocalisation de leurs postes au Maghreb.
Les salariés de Latelec s'inquiètent d'une délocalisation de leurs postes au Maghreb. (Crédits : Rémi Benoit)
Près de Toulouse, les salariés de Latelec, branche interconnexions du groupe Latécoère, ont fait grève jeudi 3 décembre contre le plan social qui prévoit la suppression de 130 postes et l'arrêt de la production sur son site de Labège, ainsi que la délocalisation d'une partie des activités sur les sites low-cost au Maghreb. Une nécessité "pour survivre" met en avant de son côté la DRH, Laurence Daubert, qui insiste sur la volonté "de limiter au maximum l'impact sur l'emploi", les négociations ayant permis de sauver 31 postes à ce jour.

Il commence tout juste à faire jour dans la Ville rose. À Labège, les câbleurs de Latelec sont sortis avec leur blouse siglée Latécoère. À un détail près : une lettre à été rajoutée au feutre pour former le slogan "Latécolère". Les salariés de la branche interconnexions du sous-traitant aéronautique ont décidé de faire grève jeudi 3 décembre, premier jour des négociations sur les mesures d'accompagnement du PSE.

Latelec

Grève des salariés de Latelec à Labège (Crédits : Florine Galéron).

Le 25 septembre, Latécoère a annoncé réduire d'un tiers de ses effectifs en France. Alors que sur la branche aérostructures, le plan social envisage 345 suppressions de postes sur un total de 827 salariés, il est prévu sur la branche interconnexions Latelec 130 postes en moins, sur un total de 677 salariés. Le PSE stipule également d'arrêter les activités de production sur le site de Labège, le plus important site de Latelec, où ne seraient maintenues que les activités administratives.

 "Le site de Labège était jusqu'ici la vitrine de Latécoère en...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2020 à 10:50 :
c'est chaque fois la meme chose, les gens sont dans le deni
quand ca va pas ils veulent une augmentation de salaire et une diminution du temps de travail.......au lieu de discuter ils auraient mieux fait de deposer le bilan vu l'etat de l'industrie aero, ca aurait evite toute discussion
a écrit le 03/12/2020 à 16:42 :
Mais délocalisons tous directement comme cela nous aurons beaucoup moins de une au journal et q'une seule grève au lieu de centaine et comme cela le gouvernement nous payera pour consommer dans ce pays ou il n y aura plus de travail.
Réponse de le 04/12/2020 à 7:48 :
Vous êtes vraiment sūr que les gouvernements paieront pour que les gueux consomment ? Avec un revenu universel bloqué ad vitam eternam à 800 euros, vraiment ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :