Les "livreurs ubérisés" de Toulouse appelés à suspendre leur activité pour obtenir une meilleure paie

 |  | 560 mots
Lecture 3 min.
Les livreurs sont appelés à se rassembler ce vendredi 30 octobre au centre-ville de Toulouse.
Les livreurs sont appelés à se rassembler ce vendredi 30 octobre au centre-ville de Toulouse. (Crédits : Reuters)
Depuis de nombreux mois maintenant, les livreurs des plateformes telles que Deliveroo ou Uber Eats protestent contre la dégradation de leurs conditions de travail. Alors qu'un second confinement débute, les syndicats appellent à un rassemblement national. À Toulouse, les livreurs sont invités par la CGT à ne plus prendre de commandes à partir de 19 heures. Ces professionnels demandent une augmentation de leur rémunération notamment.

"Nous ne pouvons plus vivre de notre travail", tel est le constat tiré par Yohan Taillendier, le secrétaire général du syndicat CGT des "livreurs ubérisés toulousains". Pour tenter de se faire entendre et remédier à cette situation, les coursiers sont appelés à se rassembler ce vendredi 30 octobre à 19h en bas des allées Jean Jaurès de Toulouse. Dans la Ville rose, il est même demandé à ces livreurs, par les responsables syndicaux, de ne plus assurer de commandes dès le début de la soirée.

"Cela fait plus d'un mois que nous envisageons de réaliser un tel mouvement à cette date. Nous ne parlions même pas encore de couvre-feu à l'époque. Nous distribuons même...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :