Thales Avionics : moins d'emplois supprimés que prévu en France et à Toulouse

 |  | 900 mots
Lecture 5 min.
Grâce à l'ouverture du dialogue social, déjà une partie des emplois menacés a pu être sauvée au sein de Thales Avionics.
Grâce à l'ouverture du dialogue social, déjà une partie des emplois menacés a pu être sauvée au sein de Thales Avionics.
Selon les informations de La Tribune, le groupe Thales ne procédera pas à la suppression de 1 000 emplois en France, au sein de sa filiale Avionics dédiée en grande majorité au secteur aéronautique. Après une récente présentation aux syndicats site par site des coupes dans les effectifs, plusieurs options sont déjà mises en œuvre pour sauver quelques centaines d'emplois. Les représentants du personnel misent également beaucoup sur l'activité partielle de longue durée (APLD) pour descendre en-dessous des 500 emplois supprimés.

Parallèlement à l'annonce d'un versement de dividendes aux actionnaires, c'est une décision qui a surpris les syndicats. Début octobre, le groupe Thales a annoncé la mise en œuvre d'"un plan adaptation de l'emploi", selon les termes employés par la direction. Celui-ci consiste à supprimer dans les mois à venir 1 000 postes en France au sein de la filiale AVS qui emploie 5 300 personnes dans l'Hexagone, dont 4 200 dans l'aéronautique.

Lire aussi : Thales Avionics : 1 000 emplois menacés et la crainte d'une délocalisation de l'ingénierie

À l'issue d'un Comité social et économique central (CSEC), qui s'est tenu le 21 octobre, les conséquences site par site de ce plan social, "sans procéder à un PSE" insiste la direction, ont été présentées à l'ensemble des représentants du personnel. La Tribune a pu se procurer "la carte" des postes menacés.

Thales Avionnics

Document émanant d'une source syndicale./ Capture d'écran

"Le groupe a les moyens de garder tout le monde"

En plus de ces emplois qui pourraient disparaître, 74 autres, dans des fonctions transverses sont...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :