Aéronautique : Maître Oustin-Astorg, l'avocate qui veut annuler l'APC de Derichebourg

 |  | 1211 mots
Lecture 6 min.
Magali Oustin-Astorg est l'avocate, depuis quelques semaines, qui se penche sur l'APC de Derichebourg Aeronautics.
Magali Oustin-Astorg est l'avocate, depuis quelques semaines, qui se penche sur l'APC de Derichebourg Aeronautics. (Crédits : Pierrick Merlet)
Premier dossier emblématique de la crise touchant la filière aéronautique, Derichebourg Aeronautics a signé un Accord de performance collective (APC) avec les syndicats avant l'été. Un texte vivement contesté par le syndicat minoritaire Unsa, qui s'est attaché les services de Maître Oustin-Astorg, une spécialiste en la matière. Son objectif ? Prouver une fraude au licenciement économique et transformer cet APC en Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Ce qui changerait tout pour les 180 salariés licenciés pour avoir refusé d'approuver ce document et les conséquences qui en découlent comme une diminution de la rémunération. Rencontre exclusive.

Le nom de l'entreprise "Derichebourg Aeronautics" est moins présente dernièrement sur les chaînes de télévision et dans les colonnes de la presse. Pour autant, cette filiale de 1 600 personnes en France, dont 1 400 à Toulouse, restera toujours comme la première grande structure de l'aéronautique à avoir adopté des mesures sociales face à la chute d'activité de la filière, avant même l'annonce du plan de soutien sectoriel construit par le gouvernement. Et ce, malgré l'intervention appuyée du ministre de l'Économie...

Lire aussi : PSE : Le Maire demande à la direction de Derichebourg Aeronautics d'attendre

Alors, si la menace d'un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de 700 personnes a pendant longtemps été brandie par la direction, au final c'est bien un Accord de performance collective (APC) qui a été signé avec les représentants du personnel. Seule l'approbation de Force ouvrière a été nécessaire pour l'officialiser, étant le syndicat majoritaire. Tandis que la CFE-CGC et l'Unsa se sont prononcées contre.

Lire aussi : Derichebourg Aeronautics : le PSE écarté, sauf si...

Elle défend "le plus faible"

De ce fait, cette troisième organisation professionnelle vivement opposée à cet accord s'est tournée vers Maître Oustin-Astorg, pour tenter de trouver un recours afin de faire annuler cet APC. Depuis sa signature à la mi-juin, pas moins de 180 personnes, soit plus de 10% des effectifs, ont été licenciées,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2020 à 10:40 :
En plein cœur du confinement et de la première vague le président de Derichebourg déclarait "entre mourir de faim ou du covid il faut choisir" pendant qu'on applaudi le personnel médical et les employés des supermarchés ceux de Derichebourg reçoivent ça en pleine face pour vous dire quel sinistre personnage ils ont à faire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :