Plan social à ATR : un accord signé mais toujours un risque de licenciements

 |  | 379 mots
Lecture 2 min.
Chez ATR, la menace de licenciements plane toujours.
Chez ATR, la menace de licenciements plane toujours. (Crédits : Rémi Benoit)
Après Airbus, c'est au tout d'ATR de conclure un accord majoritaire sur le PSE qui envisageait à l'origine 186 suppressions d'emplois en France. L'activité partielle de longue durée va sauver une quarantaine de postes. En revanche, "les licenciements à cette heure ne sont pas écartés", alerte dans La Tribune Jean-Christophe Pinel (Force ouvrière).

Ce lundi 12 octobre, la direction et les syndicats d'Airbus ont signé un accord sur le plan social avec selon Force ouvrière des garanties pour viser le zéro licenciement. La situation est moins optimiste chez ATR. Le constructeur de turbopropulseurs pour le transport régional co-détenu par Airbus et Leonardo avait annoncé début juillet 186 suppressions de postes en France. La société emploie un millier de salariés à Toulouse, où est implanté son siège...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :